RTFlash

Avenir

Vers le tissage industriel des nanotubes

Les nanotubes de carbone ont une résistance inégalée et des propriétés thermiques et électriques remarquables mais depuis leur découverte, en 1991, les chercheurs ont du mal à les tisser et à les filer, pour en faire des macromatériaux utilisables dans l'industrie.

Des chercheurs de l'Université Rice et la société néerlandaise de matériaux Teijin Aramid ont réussi à produire de longues fibres de nanotubes qui combinent la conductivité électrique des métaux et la résistance des composites de carbone, et sont légers, souples et excellents conducteurs de chaleur.

Ces fibres de nanotubes pourraient s'imposer dans de multiples secteurs, comme l'aéronautique et l'électronique, où ils offrent leurs surprenantes propriétés qui combinent, de manière unique, résistance, flexibilité et conductivité thermique et électrique. D'autres applications sont envisagées dans les textiles électroniques et des implants médicaux.

Les filaments obtenus par les chercheurs ont environ 25 micromètres d'épaisseur et peuvent être tissés en fils plus épais pour supporter des charges plus lourdes ou transporter des courants plus intenses. La méthode mise au point permet de produire des matériaux en nanotubes de manière continue et il ne faut que quelques heures pour produire des centaines de mètres de ces fibres de carbone.

Article rédigé par Georges Simmonds pour RT Flash

MIT Technology Review

Noter cet article :

 

Vous serez certainement intéressé par ces articles :

  • Les nanotechnologies passent au vert

    Les nanotechnologies passent au vert

    Des chercheurs de l’Institut des nanotechnologies de Lyon, du laboratoire Ingénierie des matériaux polymères, de l’Institut de science des matériaux de Mulhouse et de ...

  • L’impression 3D augmenterait la mémoire des puces flexibles

    L’impression 3D augmenterait la mémoire des puces flexibles

    Le laboratoire de recherche de l’Armée de l’Air américaine (AFRL) et American Semiconducteur ont travaillé ensemble à l’élaboration d’une puce mémoire en silicium en ...

  • Vers des surfaces toujours propres ?

    Vers des surfaces toujours propres ?

    Sur une surface omniphobe, les gouttelettes de liquides rebondissent au lieu de s’accrocher au matériau. Ces surfaces sont importantes dans de nombreux domaines, tels que la fabrication de vêtements ...

Recommander cet article :

Poster un nouveau commentaire

back-to-top