RTFlash

RTFlash a besoin de vous pour continuer à exister !

Propulsé par HelloAsso

La télévision par ADSL et la voix sur IP s'imposent dans les foyers

La France comptait, à la fin 2006, 2,6 millions d'abonnés à un service de télévision par ADSL. Ce chiffre a quasiment doublé (+97 %) par rapport au dernier trimestre 2005, indique le dernier observatoire des marchés de l'Arcep (Autorité de régulation des communications électroniques et des Postes).

Dans le mode de calcul de l'Arcep, les abonnements sont pris en compte, qu'ils soient souscrits directement auprès d'un bouquet TV (Canal +) ou auprès d'un fournisseur d'accès à Internet, dans le cadre d'un abonnement de type « multiplay » qui intègre l'accès à un ou plusieurs services en plus de la télévision (Internet, téléphonie sur IP). Cette envolée de la télévision par ADSL est une conséquence directe du déploiement du haut-débit qui, avec 12,7 millions d'accès, représente désormais 83 % du nombre total d'accès à Internet en France.

Autre phénomène remarquable, l'essor de la téléphonie sur IP, dont l'adoption massive par les internautes a contribué à endiguer (en volume tout du moins) la chute des communications téléphoniques fixes. Selon l'Arcep, les abonnements à la téléphonie sur IP ont ainsi été multipliés par deux en 2006, dépassant les 6,6 millions, alors que les abonnements classiques diminuaient de 4,7 % sur la même période. À la fin de l'année 2006, le volume des communications en VoIP représentait 23 % du trafic total (clientèle grand public et entreprises) au départ des lignes fixes contre 11 % fin 2005.

Cette croissance est imputée à l'engouement pour les offres double-play et triple-play. À l'image de Free, la plupart des fournisseurs d'accès internet proposent l'accès internet, couplé à des chaînes de télévision et/ou de la téléphonie illimitée.

Arcep

Noter cet article :

 

Vous serez certainement intéressé par ces articles :

Recommander cet article :

back-to-top