RTFlash

RTFlash a besoin de vous pour continuer à exister !

Propulsé par HelloAsso

Espace

Le sucre spatial favoriserait l'apparition de la vie

Des astronomes de l'observatoire américain de Kitt Peak ont détecté des molécules de glycolaldéhyde dans un nuage de poussière spatiale nommé Sagittarius B2, à 26 000 années-lumière de la Terre. Cette molécule est un sucre simple qui entre dans la fabrication de diverses substances chimiques indispensables à la vie. Cette découverte indique non seulement que ces composés peuvent se former dans l'espace, mais aussi qu'il y en avait sans doute sur la Terre primitive. Le glycolaldéhyde est une molécule comptant 8 atomes de carbone, d'oxygène et d'hydrogène. C'est aussi l'une des plus complexes jamais trouvées parmi les 120 molécules observées dans l'espace. Ce sucre simple se combine facilement avec d'autres molécules complexes pour former le glucose et le ribose, une substance qui entre dans la fabrication de l'ARN et de l'ADN, le support de l'information génétique de toutes les espèces. L'existence de telles molécules dans l'espace pourrait être un élément important pour expliquer l'apparition de la vie sur Terre. Elles ont, en effet, été découvertes dans un nuage interstellaire où se forment de nouvelles étoiles. Les chercheurs ne comprennent pas comment le glycolaldéhyde peut se former dans l'espace car la matière y est si rare qu'il semblait très improbable que des atomes puissent s'assembler pour former des molécules complexes.

Cybersciences :

http://www.cybersciences.com/Cyber/3.0/N1886.asp

Noter cet article :

 

Vous serez certainement intéressé par ces articles :

Recommander cet article :

back-to-top