RTFlash

Avenir

Des robots au service des seniors

D'ici à cinq ou dix ans, les personnes âgées dépendantes pourront-elles se faire aider dans leur vie quotidienne par de petits robots super-intelligents ? La question, désormais, ne relève plus de la science-fiction. Elle est même prise tout à fait au sérieux par un certain nombre de médecins, réunis à Paris pour le 19e Congrès mondial de gérontologie et de gériatrie.

Organisé tous les quatre ans, cet important congrès vise à faire le point sur les grandes pathologies du vieillissement. Mais cette année, il y est aussi beaucoup question de gérontechnologie, c'est-à-dire de l'utilisation des nouvelles technologies au service des personnes âgées.

« C'est un concept en plein développement. D'ici à trois ou quatre ans, on devrait voir arriver sur le marché de petits robots qui pourront être utilisés dans des maisons de retraite ou au domicile des personnes », assure Alain Franco, professeur de gériatrie au CHU de Grenoble et président de la Société internationale de gérontechnologie.

C'est à partir des années 1990 que certaines sociétés ont commencé à se lancer dans la mise au point de dispositifs visant à faire face à la perte d'autonomie des personnes âgées ou handicapées. Ces dernières années, on a ainsi vu fleurir diverses inventions plus ou moins expérimentales, comme le déambulateur intelligent destiné à éviter les collisions ou la lampe de chevet qui s'allume toute seule lorsque la lumière du jour baisse pour calmer les angoisses de la fin de la journée. Plus récemment sont aussi apparus des appareils permettant de repérer les malades d'Alzheimer qui se perdent ou qui fuguent.

« Il y a une grosse demande des familles pour ce type de technologies mais pour l'instant, elles restent encore peu performantes ou non validées », tempère le professeur Franco. Ce médecin se montre plus enthousiaste à propos des petits robots qui, selon lui, offrent des perspectives prometteuses. «Au départ, ces machines ont surtout été développées pour le marché du jouet, souligne le professeur Franco. Mais désormais, on voit de nouvelles applications pour l'assistance aux personnes âgées. Ces appareils se présentent sous la forme de robots androïdes ou de simples boîtes installées au domicile des personnes. Ils pourront aider la personne à éteindre la lumière, tirer les volets, vérifier si la porte d'entrée ou le gaz est bien fermé, appeler un proche en cas de besoin... »

LC

Noter cet article :

 

Vous serez certainement intéressé par ces articles :

  • Un matériau à conductivité thermique réversible

    Un matériau à conductivité thermique réversible

    Des chercheurs en mécanique et en ingénierie des matériaux de l’Université de Virginie, en collaboration avec des équipes de Penn State (Université de Pennsylvanie), de l’Université du Maryland et ...

  • Un nano-capteur pour traquer les cellules cancéreuses

    Un nano-capteur pour traquer les cellules cancéreuses

    Des chercheurs du laboratoire du Département de physiologie et pharmacologie de la Faculté de médecine de l’Université de Tel-Aviv, dirigés par Ronit Satchi-Fainaro, ont développé un capteur ...

  • Les nanotechnologies passent au vert

    Les nanotechnologies passent au vert

    Des chercheurs de l’Institut des nanotechnologies de Lyon, du laboratoire Ingénierie des matériaux polymères, de l’Institut de science des matériaux de Mulhouse et de ...

Recommander cet article :

back-to-top