RTFlash

RTFlash a besoin de vous pour continuer à exister !

Propulsé par HelloAsso

Avenir

Les robots pharmaciens s'imposent à l'hôpital

Il ressemble à une grosse boîte avec des milliers de médicaments rangés dans des rayons et que des bras articulés vont chercher pour les déposer ensuite dans des toboggans, et in fine dans des grosses boîtes bleues. C'est le nouveau robot que vient d'acquérir le CHU Grenoble Alpes pour équiper sa pharmacie. Ce système permet une gestion automatisée des commandes de médicaments par les services, ainsi qu'une chaîne de préparation automatisée des caisses, comme le précise le docteur Etienne Brudieu, responsable des approvisionnements de la pharmacie.

Ce lourd investissement de 700 000 euros a pu être financé en partie par du "redéploiement de personnel". C'est à dire que le temps libéré pour la trentaine de personnes qui travaillent à la pharmacie peut être utilisé à d'autres missions "et notamment d'aller dans les unités de soin pour sécuriser le stockage aussi dans les unités de soin directement" explique le docteur Prudence Gibert, responsable de la dispensation des médicaments.

Le robot permet aussi de mieux répondre à un rythme de commandes de médicaments qui augmente aussi vite que diminue le temps d'hospitalisation des patients. Ils se succèdent de plus en plus vite dans les chambres et les lits, chacun avec ses besoins.

L'autre dimension de cette robotisation c'est la sécurité. L'humain reste présent pour contrôler les commandes, les quantités et la bonne exécution des délivrances de médicaments mais la machine offre des capacités supérieures en termes de traçabilité des boîtes de médicaments et de gestion fine des stocks. Le CHU Grenoble Alpes est par ailleurs en train de "co-construire" avec la société Omnicell, une nouvelle armoire permettant de gérer et sécuriser les commandes de médicaments sortis des boîtes et donc uniquement sous blister.

Article rédigé par Georges Simmonds pour RT Flash

France Bleu

Noter cet article :

 

Vous serez certainement intéressé par ces articles :

Recommander cet article :

back-to-top