RTFlash

RTFlash a besoin de vous pour continuer à exister !

Propulsé par HelloAsso

Avenir

Les robots entrent à l'étable !

Il y a trois ans, en 2009, Jean-Pierre Le Gonidec et sa femme Véronique ont installé un robot de traite dans leur élevage, l'EARL du Bourg-Blanc. Début 2012, Jean-Pierre tire un bilan positif de son investissement. « Le robot fonctionne vingt-quatre heures sur vingt-quatre. Ça nous soulage et nous laisse énormément de temps libre. » Révolu, le temps de la traite matin et soir. Désormais, la vache se présente quand elle le décide. Le robot la reconnaît grâce à un collier, il sait si elle est déjà venue à la traite ou non. Il détecte la présence de germes ou bactéries dans le lait. « Il peut même trier le lait quand une vache vient d'avoir son veau, le réserver pour le veau ensuite. »

Pour inciter la vache à la traite, une récompense alimentaire est donnée lors de la traite. « C'est pour ça qu'elles reviennent, mais si elle a déjà donné son lait, elle n'est pas traite et n'aura pas d'aliment. » En 2009, l'investissement était de 150 000 €. « J'ai investi sur dix ans, mais si je veux, en deux jours il est vendu. Il y a un marché de l'occasion énorme. Je peux aussi en racheter neuf, avec encore des améliorations. »

La machine fonctionne toute seule. « Il suffit de ne pas se tromper dans la programmation et il n'y a pas de problème. » Pour l'aider et se partager les tâches, Jean-Pierre Le Gonidec a gardé un salarié. « Il y a toujours une permanence assurée. Le robot soulage mais ne remplace pas la présence humaine. »Depuis l'installation du robot il y a trois ans, Jean-Pierre a constaté une meilleure production de lait parmi ses 70 laitières. « La vache est plus calme, la lactation est régulière, l'animal est moins stressé. » La vache se présente à la traite en moyenne plus de deux fois par jour. Elle donne 9 000 litres de lait par an.

« Si le moindre problème est détecté, on est immédiatement prévenu sur le portable, on peut suivre l'activité de l'étable de partout sur Internet, grâce à une caméra. On sait quand une vache va vêler ou est malade. »

Ouest France

Noter cet article :

 

Vous serez certainement intéressé par ces articles :

  • Vers une ferme fonctionnelle sans travailleurs humains

    Vers une ferme fonctionnelle sans travailleurs humains

    Il y a quelques semaines, l’entreprise Iron Ox a ouvert à San Carlos, en Californie, près de San Francisco, le premier site de production entièrement robotisé de ...

  • Vers l’impression 3D en continu

    Vers l’impression 3D en continu

     La famille des procédés de fabrication additive est déjà extrêmement fournie : frittage laser à partir de poudres polymères (SLS), métalliques ou céramiques, polymérisation d’un gel polymère, dépôt ...

  • Ford prépare la livraison à domicile par robot

    Ford prépare la livraison à domicile par robot

    Ford travaille sur un mode de livraison jusqu’au client final, par robot. L’idée est de faire sortir un robot du coffre d'un véhicule autonome afin d'aller déposer le colis devant la porte ou de le ...

Recommander cet article :

back-to-top