RTFlash

RTFlash a besoin de vous pour continuer à exister !

Propulsé par HelloAsso

Un régime végétarien réduit le risque global de mortalité

Des chercheurs de l'Université de Loma Linda en Californie, dirigés par le professeur Michael J. Orlich, ont réalisé une vaste étude portant sur les causes de mortalité de 73 300 hommes et femmes adventistes du septième jour, suivis durant 6 ans.

Cette étude a permis d'analyser les habitudes alimentaires de cette population et de répartir les participants en cinq groupes distincts : non végétarien, semi-végétarien, végétarien, lacto-ovo-végétarien et « vegan » (c'est-à-dire ne consommant aucun produits d'origine animale).

2 570 décès ont été constatés au cours de l’étude, soit un taux moyen de mortalité de 6 personnes sur 1000.

Ce travail a pu montrer, après ajustement des différents facteurs de risque, que le risque global de décès chez les participants végétariens a été réduit de 15 %. Cette réduction est de 9 % chez les lacto-ovo-végétariens et de 8 % chez les semi-végétariens.

En conclusion, cette étude souligne que l'adoption durable d'un régime végétarien permet bien de diminuer sensiblement le risque intrinsèque de mortalité, indépendamment des différents facteurs génétiques ou environnementaux.

Article rédigé par Elisa Tabord pour RT Flash

JAMA

Noter cet article :

 

Vous serez certainement intéressé par ces articles :

Recommander cet article :

back-to-top