RTFlash

RTFlash a besoin de vous pour continuer à exister !

Propulsé par HelloAsso

Le réchauffement de la Terres se confirme

La livraison de mai de Reviews of Geophysics contient l'une des études les plus complètes jamais publiées sur le réchauffement de la planète. Menée par des chercheurs britanniques et américains dirigés par Phil Jones, de l'Université de East Anglia, elle conclut que la température moyenne de la Terre était de 14,0 degrés en 1997, soit 0,57° C de plus qu'en 1861. Durant l'année la plus froide du millénaire, 1601, la température moyenne aurait été de 0,5 à 0,8° C plus fraîche que la moyenne des années 1961-1990. Le réchauffement de la planète n'est pas uniforme. À 14,6 degrés, l' hémisphère nord, où les terres dominent, est plus chaud que l'hémisphère sud couvert de mers (13,4° C). Mais la température monte plus vite dans le sud que dans le nord. Autre découverte intéressante : le réchauffement n'est pas continu. L'essentiel de la hausse de température au XXe siècle s'est fait en deux périodes distinctes : 1925-1944 et 1978-1997. En général, la température estivale varie peu. Ce sont les hivers et les printemps qui sont plus doux. Et la température des nuits (+ 0,18° C par décade) augmente plus vite que celle des journées (+ 0,08° C par décade). Enfin, les quatre années les plus chaudes ont toutes eu lieu durant les années 1990. Ce sont, en ordre décroissant de chaleur, 1998, 1997, 1995 et 1990. L'année 1998 a été 0,57° C plus chaude que la moyenne déjà élevée de la période 1961-1990.

Cybersciences/12/05/99 http://www.cybersciences.com/Cyber/3.0/N1250.asp

Noter cet article :

 

Vous serez certainement intéressé par ces articles :

Recommander cet article :

back-to-top