RTFlash

Le réchauffement de l'Arctique risque d'affecter le climat mondial

Selon une communication présentée récemment à Chicago à l'occasion de la conférence annuelle de l'Association américaine pour l'avancement de la science (AAAS), Jennifer Francis, professeur de climatologie à l'Université Rutgers dans le New Jersey, a présenté un modèle montrant que le réchauffement de l'Arctique pourrait affecter durablement le "jet-stream" polaire, qui est déterminant pour le climat en Amérique du Nord et en Europe.

Cette étude indique que les vents du jet-stream, qui soufflent d'Ouest en Est à haute altitude, s'affaiblissent et que ce courant tend de ce fait à s'élargir et à dévier plus facilement de sa trajectoire. Ce phénomène expliquerait notamment pourquoi les États-Unis connaissent un hiver particulièrement froid et enneigé dans le Middle West alors que l'Alaska connaît au contraire un hiver anormalement clément cette année.

Ce processus pourrait être la conséquence du réchauffement accru dans l'Arctique, où les températures ont augmenté deux fois plus vite que dans le reste du globe. Selon ces chercheurs, la calotte glaciaire agirait comme un couvercle séparant l'océan de l'atmosphère et sa fonte accélérée provoquerait un transfert massif de chaleur dans l'atmosphère, ce qui expliquerait certains dérèglements climatiques actuels.

A terme, ce phénomène pourrait affecter sensiblement l'agriculture et l'élevage au niveau mondial en bouleversant la fréquence et la répartition des sécheresses et précipitations aux latitudes moyennes.

Article rédigé par Georges Simmonds pour RT Flash

Daily Mail

Noter cet article :

 

Vous serez certainement intéressé par ces articles :

Recommander cet article :

back-to-top