RTFlash

RTFlash a besoin de vous pour continuer à exister !

Propulsé par HelloAsso

Le réchauffement climatique va affecter la biomasse océanique

Selon une étude franco-britannique réalisée par des chercheurs du Laboratoire des sciences du climat et l'environnement et du Centre national océanographique de Southampton, l'accélération du réchauffement climatique pourrait, au cours de ce siècle, réduire de 38 % la biomasse présente dans les grands fonds de l'Atlantique Nord et de 5 % la biomasse océanique mondiale.

Cette diminution sera provoquée par une réduction des apports de nourriture depuis la surface de l'océan. Ces réductions touchent surtout des régions de forte biodiversité comme certains canyons et monts sous-marins. Ces changements risquent de  bouleverser le fonctionnement de ces écosystèmes marins.

Afin de calculer l’évolution de cette biomasse, des projections issues de simulations climatiques ont été combinées à des relations empiriques entre apports de nourriture et biomasse des fonds océaniques. De nombreuses études climatiques suggèrent un ralentissement de la circulation océanique à grande échelle. La séparation serait accentuée entre les masses d'eaux de température ou de salinité différentes en réponse à un climat plus chaud et plus humide dans les hautes latitudes.

L’interaction entre le réchauffement et la circulation océanique modifie le cycle des sels nutritifs et entraîne une diminution des premiers maillons de la chaîne alimentaire océanique. Les ressources nutritives, constituées de résidus végétaux et animaux, qui descendent de la surface vers le fond diminuent, ce qui affecte, par un processus en cascade, les organismes vivant dans les grands fonds océaniques.

L'ensemble de ces perturbations dans les grands cycles thermodynamiques biologiques marins devrait avoir un impact important, bien qu'encore inconnu, sur les ressources halieutiques.

Article rédigé par Georges Simmonds pour RT Flash

Wiley

Noter cet article :

 

Vous serez certainement intéressé par ces articles :

Recommander cet article :

back-to-top