RTFlash

RTFlash a besoin de vous pour continuer à exister !

Propulsé par HelloAsso

Réchauffement climatique : chacun doit agir

Le réchauffement climatique est bien réel : les températures se sont élevées de 0,7°C depuis la fin du 19e siècle. « Les quelque 10 000 experts du Groupe intergouvernemental sur l'évolution du climat (GIEC) prédisent dans leur dernier rapport, publié en 2001, que l'effet de serre occasionnera une augmentation des températures de 2 à 6°C au cours du siècle à venir », a rappelé Claude Villeneuve, biologiste et professeur à l'Université du Québec. « Cette élévation des température aura des conséquences désastreuses. Elle conduira à une élévation du niveau des océans et à l'intensification des phénomènes extrêmes, tels les ouragans, cyclones, tornades et autres inondations », a insisté Robert Kandel, chercheur en physique du climat au Centre national pour la recherche scientifique (CNRS), en France. « Les gens qui ne comprennent pas que le climat se réchauffe sont soit très mal informés, soit travaillent pour une compagnie pétrolière quelconque », a déclaré Pascal Yiacouvakis, météorologue à Radio- Canada. Selon lui, le phénomène est visible depuis quelques années au Québec où les étés sont caniculaires et les hivers plus cléments et moins enneigés. « Les espèces animales migrent de plus en plus loin », a dénoncé Claude Villeneuve, qui a constaté une augmentation de six kilomètres supplémentaires par décennie. « Le cerf de Virginie se rend même jusqu'au Lac St-Jean où sa population augmente d'année en année. Le problème c'est qu'il transmet ses parasites au caribou qui n'y résiste pas et meurt », a-t-il déploré. Claude Villeneuve a précisé que le protocole de Kyoto à lui seul ne réglera pas le problème. Il invite les gens à agir : «C'est un ensemble de gestes insignifiants qui ont créé le problème et c'est un ensemble de gestes insignifiants qui le régleront ». A l'origine de ce réchauffement climatique, les gaz à effet de serre (GES), comme le dioxyde de carbone et le méthane. Ces gaz contenus dans l'atmosphère agissent comme les vitres d'une serre. Ils empêchent une partie de l'énergie solaire reçue par la Terre de repartir dans l'espace. Ce phénomène engendre un réchauffement. Avec l'ère industrielle, les émissions de ces gaz ont augmenté, accroissant leur concentration dans l'atmosphère. Il y a aujourd'hui 40% de plus de GES dans l'atmosphère qu'avant l'ère industrielle.

Cybersciences : http://www.cybersciences.com/

Noter cet article :

 

Vous serez certainement intéressé par ces articles :

Recommander cet article :

back-to-top