RTFlash

RTFlash a besoin de vous pour continuer à exister !

Propulsé par HelloAsso

Prendre le traitement antihypertenseur le soir préviendrait le diabète

Deux études espagnoles, portant sur la même cohorte de patients, ont montré, l’une que l’absence de baisse de pression artérielle (PA) nocturne est prédictive de la survenue d’un diabète de type 2, et l’autre, que la prise d’un traitement antihypertenseur le soir et non le matin, prévient dans une certaine mesure la survenue du diabète.

Ces études montrent que la prise d’un traitement au coucher est associée à une PA nocturne significativement plus basse, à une baisse relative plus importante par rapport à la pression diurne, et enfin à un taux de sujets « non dippers », c’est-à-dire réduisant de moins de 10 % leur PA nocturne par rapport à leur PA diurne, significativement moins important (32 % de non-dippers dans le groupe traitement au coucher contre 52 % dans le groupe traitement le matin. P<0,001).

Par ailleurs, les incidences du diabète dans les groupes traitement au coucher et traitement le matin, étaient de 4,8 % et 12,1 % respectivement (p<0,001). Le risque relatif brut est de 0,41 (IC95%[0,29-0,58], et de 0,43 [0,31-0,61] après ajustements. Enfin, le bénéfice relatif d’une prise au coucher par rapport à une prise au lever n’était pas identique pour toutes les classes d’antihypertenseurs. Il est maximum pour ARAII (RR=0,39), les IEC (0,31) et les bêtabloquants (0,35). Il est au contraire nul avec les anticalciques, les diurétiques et les alpha-bloquants.

Article rédigé par Georges Simmonds pour RT Flash

Diabetologia

Noter cet article :

 

Vous serez certainement intéressé par ces articles :

Recommander cet article :

back-to-top