RTFlash

RTFlash a besoin de vous pour continuer à exister !

Propulsé par HelloAsso

Vivant

Des portraits-robot directement à partir de l'ADN !

Plusieurs avancées scientifiques récentes montrent qu'il devrait être prochainement possible de créer des portraits-robot fidèles directement à partir d'échantillons d'ADN.

Actuellement, il est possible de déterminer certaines caractéristiques d'un individu à partir de certains éléments de son ADN, qu'il s'agisse de la couleur des cheveux ou de l'origine ethnique. Mais ces éléments restent insuffisants pour identifier un suspect sans prélèvement de comparaison ou base de données déjà enregistrée.

Un premier pas a été franchi en 2012, quand des chercheurs du centre médical universitaire Erasmus de Rotterdam ont isolé cinq variables génétiques permettant de donner un aperçu du visage d'un individu.

Mais cette fois, l'équipe de Mark Shriver de l'Université d'État de Pennsylvanie et Peter Claes de l'Université Catholique de Leuven a franchi une nouvelle étape : les chercheurs ont rassemblé des images 3D des visages de personnes de plusieurs types à l'aide d'une caméra stéréoscopique. Ces données ont ensuite été croisées avec les données génétiques pour créer des modèles de structures du visage.

Cette nouvelle approche a permis de construire de nouveaux modèles prédictifs concernant le centrage des yeux, la position ou la forme des différents éléments du visage. Plus de 76 variables génétiques ont été intégrées dans la base de données, ainsi que 24 variables présentes dans 20 gènes qui permettent de prédire certaines formes ou spécificités du visage chez l'homme.

Avec cette méthode, il est désormais possible d'obtenir un portrait-robot assez fidèle d'un suspect à partir d'une simple analyse de son ADN et d'ici une dizaine d'années, les scientifiques estiment pouvoir obtenir suffisamment de détails à partir d'une analyse ADN pour ne plus avoir besoin des fichiers de police traditionnels pour identifier des individus…

Article rédigé par Georges Simmonds pour RT Flash

Nature

New Scientist

Noter cet article :

 

Vous serez certainement intéressé par ces articles :

Recommander cet article :

back-to-top