RTFlash

Une nouvelle étude confirme l'affaiblissement du Gulf Stream

Selon une étude réalisée par l'Institut océanique de Wood Hole (Massachusetts) le transport de l'eau par le Gulf Stream a ralenti de 4 % au cours des quatre dernières décennies. Des études antérieures avaient déjà alerté sur son affaissement, mais ce rapport constitue une somme de connaissances inédites sur le degré d'étiolement du fameux courant. En revanche, il ne précise pas les déterminants de ce bouleversement, qui pourrait être lié à des facteurs naturels ou au changement climatique. Voici donc ce qu'il faut retenir.

L'étude souligne que la situation est particulièrement critique dans le détroit de Floride. Ce bras de mer situé dans l'océan Atlantique, à cheval entre les États-Unis, les îles Bahamas et Cuba, est considéré comme la porte d'entrée de ce courant océanique. En cumulant une série de données issues des câbles sous-marins, des satellites et d'observations in situ, les scientifiques ont établi que le Gulf Stream avait été déstabilisé. Cette méthodologie, dite bayésienne, s'appuie sur la probabilité pour représenter l'incertitude. Des milliers de points extraits des bases de données ont été analysés pour permettre de comprendre l'ampleur du changement. « Je crois qu'il s'agit d'une référence », s'est réjouie Lisa Beal, professeure de sciences océaniques et co-auteure de l'étude, auprès du Woods Hole Oceanographic Institution. « C'est la preuve la plus tangible de l'affaiblissement de ce courant océanique important pour le climat », a abondé le principal auteur, Chris Piecuch, océanographe. La limite de cette étude réside dans sa capacité à expliquer les causes de cet état d'affaissement. Changement climatique ou facteurs naturels ? La question reste ouverte.

Depuis plusieurs années, les scientifiques se penchent sur le rôle du Gulf Stream. Niché dans les eaux chaudes de l'Equateur, ce courant fait figure de baromètre de l'Atlantique Nord, soumis à une température plus fraîche. En d'autres termes, il est l'un des déterminants de la température de l'eau à l'échelle mondiale, grâce au phénomène de la “circulation de retournement” (Atlantic meridional overturning circulation, en anglais, ou AMOC). Le Gulf Stream est l'une de ses composantes essentielles. La disparition de l'AMOC menacerait la régulation du climat dans l'hémisphère Nord. Les hivers deviendraient plus froids sur une partie de la planète, soumettant les populations à des conditions météorologiques ardues. Certaines zones, notamment en Afrique et en Inde, verraient leur équilibre climatique bouleversé. Les moussons, formées à partir de ces courants, diminueraient, laissant place à de fortes sécheresses. En outre, les tempêtes seraient plus fréquentes.

Article rédigé par Georges Simmonds pour RT Flash

AGU

Noter cet article :

 

Vous serez certainement intéressé par ces articles :

Recommander cet article :

  • Thanks for a wonderful share. Here is the great example related to you blog.
    T-Birds Jacket

  • Excellent information you have shared, thanks for taking the time to share with us such a great article. I really appreciate your work.
    Santa Claus Red Vest

  • herringbur

    23/11/2023

    I googled for a second to see what the drama was all about and quickly regretted it. doodle jump

  • willsaldana

    28/11/2023

    I can tell from all the comments on your pieces that I'm not the only one having fun here. keep doing what you're doing io games unblocked

  • dordle12

    5/01/2024

    I'd like to show you a game that many kids are now playing. The fall guys 3 game is a game that people of all ages and genders can enjoy.

  • ryanrobbie

    23/01/2024

    You seem to know what you're dealing with, even though it's hard to find knowledgeable people on this subject mapquest driving directions

  • otis

    10/07/2024

    Let's dive into what Strands NYT is all about and provide some gameplay guidelines to help you master this engaging game.

  • back-to-top