RTFlash

RTFlash a besoin de vous pour continuer à exister !

Propulsé par HelloAsso

Vivant

Un nouveau moyen de multiplier les cellules souches humaines du sang

Une équipe de l'Institut Cochin dirigé par Axel Kahn vient de développer une nouvelle méthode pour multiplier le nombre des cellules souches humaines du sang, susceptible de permettre le développement de nouvelles stratégies thérapeutiques.Les cellules souches du sang - aussi appelées cellules souches hématopoïétiques - ont la propriété de pouvoir se transformer en n'importe quelle cellule sanguine, et ce, tout au long de la vie. Majoritairement présentes dans la moelle osseuse et, de façon moindre, dans le sang circulant et le sang du placenta, ces cellules ont la capacité - en fonction des besoins de l'organisme - de se renouveler ou de se différencier pour reconstituer l'ensemble des cellules du sang d'un individu, notamment après une transplantation. Ainsi, une cellule souche peut, en principe, indifféremment devenir cellule du coeur, cellule de bras ou cellule d'intestin. Mais le nombre de ces cellules souches est bien souvent insuffisant pour envisager leur utilisation dans le cadre de greffes de moelle ou de thérapies cellulaires ou géniques. Pour pallier cet inconvénient, les chercheurs se sont efforcés de trouver des moyens de favoriser leur multiplication, notamment en ayant recours à des facteurs de croissance. Cependant, ces produits présentent un inconvénient important : s'ils font, comme prévu, se multiplier les cellules souches ils leur font aussi perdre leur capacité à engendrer tous les types de cellules du sang, ce qui diminue notablement leur intérêt. Au contraire, la technique développée par le Pr Kahn et ses collègues de l'Inserm et du CNRS - et dont les résultats sont publiés sur le site internet de la revue Nature Medicine - semble s'affranchir de cet obstacle : pour provoquer la multiplication des cellules souches, ils font appel à une protéine appelée HOXB4 qui a la propriété - sans faire appel à des facteurs de croissance - de doper la production de ces cellules sans qu'il soit nécessaire pour autant d'introduire dans l'organisme le gène nécessaire à sa production. "Ce transfert "passif" de la protéine HOXB4 provoque une nette augmentation du nombre des cellules souches et, de plus, grâce à cette méthode, les cellules amplifiées gardent leur caractère souche et leur pluri-potentialité, à la différence des approches d'amplification suivies jusqu'alors", relèvent les chercheurs.

AFP : http://fr.news.yahoo.com/031027/202/3guc6.html

Noter cet article :

 

Vous serez certainement intéressé par ces articles :

Recommander cet article :

back-to-top