RTFlash

RTFlash a besoin de vous pour continuer à exister !

Propulsé par HelloAsso

Un nouveau mécanisme de réparation cellulaire découvert

L'ADN de nos cellules subit des agressions constantes qui peuvent nuire à son intégrité. Heureusement, il existe des systèmes de réparations connus et normalement efficaces pour réparer les dégâts. Des chercheurs du CNRS ont mis en évidence une nouvelle voie de réparation encore plus efficace pour la cellule que celles que l'on connaissait. « Les voix classiques de réparation de l'ADN produisent des intermédiaires qui gênent la synthèse de l'ADN. Nous avons découvert un mécanisme alternatif qui existe chez la bactérie, la levure et l'homme et qui ne présente pas cet inconvénient », explique Murat Saparbaev du groupe « Réparation de l'ADN » du CNRS qui publie avec un collègue ses résultats dans la revue Nature du 10 janvier 2002. Selon lui, il est important d'étudier ses voies alternatives car les mécanismes de réparation jouent un rôle très important dans l'apparition de cellules tumorales. Avec ces nouvelles données, les chercheurs pourraient identifier de nouveaux gènes de prédisposition au cancer, autant de nouvelles cibles thérapeutiques pour les chimiothérapies.

Nature du 10-01-02 : http://www.nature.com/cgi-taf/DynaPage.taf?

Noter cet article :

 

Vous serez certainement intéressé par ces articles :

Recommander cet article :

back-to-top