RTFlash

Vivant

Des molécules luminescentes capables de mieux détecter les cancers

Un chercheur du CNRS, à l’école de chimie de l’Université de Strasbourg, Joan Goetz, a fait une découverte susceptible d’améliorer le diagnostic de certaines pathologies, notamment des cancers : une molécule extrêmement brillante, capable de se fixer sur les cellules malades.

En modifiant légèrement la structure spatiale de cette molécule, ce chercheur est parvenu à lui conférer de nouvelles propriétés et à la rendre cent fois plus lumineuse que les meilleurs marqueurs actuels. Cette molécule modifiée peut ensuite être rajoutée à un échantillon de tissu, de sang ou d'urine à analyser. Une fois bombardé de lumière, on y détecte beaucoup plus facilement, plus vite et plus longtemps les cellules atteintes par la maladie. La précision est également accrue.

"Si vous avez des cellules saines, elles ne seront pas éclairées, alors que les cellules cancéreuses vont être reconnues et éclairées et surtout, avec une bien meilleure sensibilité", détaille Loïc Charbonnière, directeur de recherches au CNRS qui a supervisé la thèse de Joan Goetz. "On va pouvoir aller chercher une cellule malade."

Article rédigé par Georges Simmonds pour RT Flash

FR 3

Noter cet article :

 

Vous serez certainement intéressé par ces articles :

Recommander cet article :

Poster un nouveau commentaire

back-to-top