RTFlash

Vivant

Une molécule synthétique pour tuer cinq super-bactéries résistantes aux médicaments

On le sait, la résistance croissante de certaines bactéries à tous les antibiotiques connus devient un problème de santé majeur à l'échelle mondiale. Des maladies ne peuvent désormais plus être soignées, faute de traitements ou parce qu’elle y résistent. Des chercheurs de l’Agence pour la Science, la Technologie et la Recherche à Singapour et l’IBN Research viennent de trouver une molécule capable de tuer au moins cinq bactéries mortelles.

Cette découverte s’appuie sur une série d’expériences sur des souris. Celles-ci étaient atteintes d’infections bactériennes multirésistantes. Les chercheurs leur ont administré des molécules synthétiques biodégradables, aussi appelées macromolécules synthétiques. Ces dernières ont guéri les infections multirésistantes en tuants les bactéries qui les provoquent : l’escherichia coli en cause dans certaines infections intestinales, celles responsables de la pneumonie et autres maladies pulmonaires, ainsi que celles du staphylocoque doré méthicilline résistant.

Toutes ces infections peuvent être mortelles. Pour anéantir les bactéries en causes, les macromolécules synthétiques entrent dans les cellules bactériennes pour les détruire. "Une fois que la macromolécule synthétique a tué les bactéries, elle se dégrade naturellement après trois jours et ne reste pas dans le corps," explique le Docteur Yi Yan Yang, chef de groupe chez IBN Research. Elles ne sont donc pas toxiques pour l’humain et n’ont pas d’effets secondaires signifiants.

En 2016, cette même équipe de chercheurs avaient prouvé l’efficacité de macromolécules synthétiques pour lutter contre les maladies virales mortelles.

Aujourd’hui élargie aux maladies infectieuses, ces travaux pourraient amener de nouvelles solutions pour guérir les  infections bactériennes pharmacorésistantes chez l'homme. Un espoir important car près de 700 000 personnes meurent chaque année à cause de bactéries résistantes aux antibiotiques.

Article rédigé par Georges Simmonds pour RT Flash

Nature

Noter cet article :

 

Vous serez certainement intéressé par ces articles :

Recommander cet article :

Poster un nouveau commentaire

back-to-top