RTFlash

Vivant

La migraine, un facteur de risque cardiovasculaire trop négligé

Selon une vaste étude épidémiologique danoise dirigée par le Docteur Kasper Adelborg, de l'Hôpital universitaire Aarhus, les patients souffrant de migraine chronique présenteraient un risque sensiblement plus élevé de maladies cardiovasculaires, qu'il s'agisse d'infarctus, d'AVC ou de pathologies artérielles.

"Il y a désormais une série de preuves qui suggèrent que la migraine devrait être considérée comme un facteur de risque pour la plupart des maladies cardiovasculaires à la fois chez les hommes et chez les femmes" souligne le Docteur Aldelborg, qui ajoute "Bien que le risque CV absolu reste bas à l'échelle individuelle, il devient conséquent à l'échelle de la population car la migraine est une pathologie très courante".

L'étude rappelle que la migraine affecte environ 15 % de la population, soit autour d'un milliard de personnes à travers de monde. C'est une cause majeure d'incapacité avec un  impact considérable sur la qualité de vie et une charge conséquente pour la société.

Cette étude a permis de comparer les données issues de 102 000 personnes, 51 0000 patients migraineux et 51 000 personnes non migraineuses. Après un suivi de 19 ans, les incidences cumulées, pour 1000, étaient plus importantes dans la cohorte « migraine » que dans la cohorte « population générale » (25 contre 17 pour l'infarctus du myocarde, 45 contre 25 pour l'AVC ischémique, 11 contre 6 pour l'AVC hémorragique).

Article rédigé par Georges Simmonds pour RT Flash

BMJ

Noter cet article :

 

Vous serez certainement intéressé par ces articles :

Recommander cet article :

Poster un nouveau commentaire

back-to-top