RTFlash

RTFlash a besoin de vous pour continuer à exister !

Propulsé par HelloAsso

Vivant

Un mécanisme biologique commun à la croissance animale et végétale !

Des chercheurs américains de l’Université du Wisconsin ont montré le rôle d’une hormone peptidique et d’un récepteur lié à une protéine kinase dans le mécanisme de croissance des plantes. Ils ont également établi que cette voie de signalisation est proche de celle des hormones de croissance chez les animaux.

Ces scientifiques ont découvert un peptide qu'ils ont baptisé RALF (rapid alkalinization factor) et qui est produit par les cellules d’Arabidopsis thaliana (Arabette des dames). Ils ont montré que RALF se lie à Feronia, un récepteur de type protéine kinase présent à la surface des cellules. Cette liaison fait partie d'une cascade de moléculaire qui produit finalement une forte augmentation du calcium dans le cytoplasme.

Ces résultats montrent le rôle-clé de RALF et de Feronia dans la croissance végétale et montrent également que le processus moléculaire à l'œuvre chez les plantes est proche de celui observé chez les animaux. Les applications de cette découverte pourraient être très nombreuses, notamment dans le domaine agronomique et alimentaire mais l'étude souligne qu'il existe encore 430 récepteurs de type protéine kinase dont le mécanisme de fonctionnement reste inconnu…

Article rédigé par Georges Simmonds pour RT Flash

Science

Noter cet article :

 

Vous serez certainement intéressé par ces articles :

Recommander cet article :

back-to-top