RTFlash

RTFlash a besoin de vous pour continuer à exister !

Propulsé par HelloAsso

Vivant

Une mauvaise alimentation modifie durablement l’expression de certains gènes

Selon une étude menée par des chercheurs de l’Université de Leiden (Pays-Bas), avoir une alimentation déséquilibrée, comportant trop de matières grasses, trop de sucres et trop de viande, modifierait durablement l'expression de certains gènes impliqués dans les défenses immunitaires et le déclenchement de certaines maladies. Ce travail a été réalisé sur des souris qui ont été divisées en deux groupes : le premier a bénéficié d’une alimentation équilibrée et le deuxième groupe, d’une alimentation à base de nutriments gras.

Après les avoir nourries pendant une longue période, les chercheurs ont prélevé de la moelle osseuse des deux groupes de souris pour l’injecter dans des souris avec le même code génétique, mais dont la moelle osseuse avait été détruite. Après plusieurs mois d’alimentation équilibrée, les chercheurs ont mesuré le taux de cholestérol et d’athérosclérose des souris receveuses.

Résultats : les souris receveuses qui avaient bénéficié de la moelle osseuse des cobayes à l’alimentation riche en graisses avaient un système immunitaire faible et une tendance à l’athérosclérose. "Les mauvaises habitudes alimentaires modifient ainsi durablement l'expression de certains gènes, dont les gènes liés à l'immunité. Ces modifications épigénétiques expliquent la persistance d'un risque cardiovasculaire plus élevé, même après l'adoption d'un mode de vie sain" prévient Erik van Kampen de la division biopharmaceutique de l'université hollandaise.

Article rédigé par Georges Simmonds pour RT Flash

JLB

Noter cet article :

 

Vous serez certainement intéressé par ces articles :

Recommander cet article :

back-to-top