RTFlash

Vivant

Maladie de Parkinson et pesticides : un lien confirmé

On sait depuis plusieurs décennies que l'exposition fréquente à certains pesticides peut augmenter le risque de certains cancers, comme les lymphomes. Cette fois, selon une étude canadienne de l'Université de Guelph (Ontario), dirigée par Morgan G. Stykel, les personnes exposées au paraquat et au manèbe, deux pesticides couramment utilisés dans l’agriculture, ont un risque deux fois et demi plus grand de développer la maladie de Parkinson.

"Jusqu'à présent, le lien entre les pesticides et la maladie de Parkinson reposait principalement sur des études animales et sur des recherches épidémiologiques qui ont démontré un risque accru chez les personnes exposées à des produits chimiques agricoles", a déclaré Scott Ryan, principal auteur de l’étude. "Nous sommes les premiers à enquêter sur ce qui se passe à l'intérieur des cellules humaines".

De fait, le professeur et son équipe ont établi que les cellules exposées au paraquat et au manèbe opéraient une mutation génétique similaire à celle qui provoque la maladie de Parkinson, et ce même quand la dose de pesticides absorbée par l’organisme est faible.

Les agriculteurs français ont ainsi un risque accru de 10 % de contracter la maladie que la population générale. En 2012, Bruno Le Maire - alors ministre de l'Agriculture - avait d’ailleurs officiellement reconnu la maladie de Parkinson comme étant une maladie professionnelle.

La maladie de Parkinson est la maladie neurologique qui a le plus augmenté entre 1990 et 2015 : le nombre de ses victimes a doublé. Fin 2015, le nombre de patients parkinsoniens traités était de l’ordre de 160 000, avec environ 25 000 nouveaux cas par an.

Article rédigé par Georges Simmonds pour RT Flash

FASEBJ

Noter cet article :

 

Vous serez certainement intéressé par ces articles :

Recommander cet article :

Poster un nouveau commentaire

back-to-top