RTFlash

RTFlash a besoin de vous pour continuer à exister !

Propulsé par HelloAsso

Vivant

Maladie d'Alzheimer : derrière l'amyloïde, la substance blanche

Selon une étude américaine, les dépôts de plaques amyloïdes ne suffiraient pas, à eux seuls, à déclencher la maladie d'Alzheimer et les hypersignaux de la substance blanche (WMHs) pourraient constituer un deuxième facteur nécessaire au développement de cette pathologie. Ces hypersignaux de la substance blanche sont des signaux anormaux, visibles uniquement en IRM, à des endroits bien précis du cerveau.

La plupart des approches actuelles de la maladie d'Alzheimer se focalisent sur ??l'accumulation de plaques de protéines amyloïdes dans le cerveau. Mais les chercheurs de l'Institut Taub pour la recherche sur la maladie d'Alzheimer et le vieillissement du cerveau, dirigés par Adam M. Brickman, ont essayé d'évaluer le rôle des hypersignaux de la substance blanche (WMHs) d'origine vasculaire dans le déclenchement de cette maladie.

Ces travaux ont porté sur 20 sujets atteints de la maladie d'Alzheimer, 59 sujets atteints de troubles cognitifs légers, et 21 sujets témoins normaux. Les chercheurs ont constaté que la présence de plaques amyloïdes et d'hypersignaux de la substance blanche étaient conjointement associée au diagnostic d'un Alzheimer ou d'un déclin cognitif.

Les hypersignaux de la substance blanche étant associés à des facteurs de risques principalement vasculaires, tels que l'hypertension ou le cholestérol, on peut donc imaginer qu'une meilleure prévention et une bonne prise en charge de ces facteurs de risques pourraient également réduire sensiblement les risques d'apparition de la maladie d'Alzheimer.

Article rédigé par Georges Simmonds pour RT Flash

JAMA

Noter cet article :

 

Vous serez certainement intéressé par ces articles :

Recommander cet article :

back-to-top