RTFlash

RTFlash a besoin de vous pour continuer à exister !

Propulsé par HelloAsso

Le lien entre obésité et carence en vitamine D se précise

Le lien entre obésité et carence en vitamine D est connu. Mais dans quel sens se fait cette relation ? C’est ce qu’a établi une nouvelle étude qui paraît dans Plos Medicine utilisant des variants génétiques de l’obésité et de la synthèse et du métabolisme de la vitamine D dans une analyse mendélienne bidirectionnelle. Si le thème est un peu sophistiqué, on comprend qu’il permet de déterminer en croisant les hypothèses laquelle des deux conditions survient en premier.

Les données ont été issues de 21 cohortes déjà constituées et regroupant 42 000 patients. L’étude des variants génétiques montre que c’est bien l’augmentation de l’indice de masse corporelle (IMC) qui induit la baisse vitaminique, et non l’inverse.

Une augmentation de 10 % de l’IMC induit une baisse de la concentration sanguine de la vitamine D de 4 %. L’effet est proportionnel : plus l’IMC augmente, plus les taux de vitamine D baissent : chaque augmentation de 1 kg/m2 est associée avec une diminution de 1,15 % de 25 (OH) D. Alors que l’inverse n’est pas vrai : une carence en vitamine D a peu d’impact sur le poids. Les corrélations sont observées chez les hommes comme chez les femmes et à tous les âges.

Article rédigé par Elisa Tabord pour RT Flash

PLOS

Noter cet article :

 

Vous serez certainement intéressé par ces articles :

Recommander cet article :

back-to-top