RTFlash

RTFlash a besoin de vous pour continuer à exister !

Propulsé par HelloAsso

L'ovaire d'une cancéreuse transplanté dans son bras

Des chirurgiens de l'université de Leiden, aux Pays-Bas, sont parvenus à implanter l'ovaire d'une femme cancéreuse dans son bras. Cette technique, appelée auto transplantation ovarienne, vise à empêcher le traitement anti-cancéreux administré à la patiente de la rendre stérile. Avantage : l'ovaire est conservé entier et intact et bénéficie d'une bonne irrigation sanguine, selon les chirurgiens qui présentent leurs travaux dans la revue Cancer. L'auto transplantation ovarienne avait déjà été utilisée avec succès en 1987 par une équipe française sur une jeune femme atteinte de la maladie de Hodgkin, une forme de tumeur maligne. "Toutefois, pour des raisons personnelles, la femme n'avait pas tenté de tomber enceinte depuis lors", explique la BBC. L'équipe néerlandaise a ainsi prélevé l'un des ovaires d'une patiente de 29 ans, atteinte d'un cancer de l'utérus. La glande sexuelle a été transplantée sur le bras gauche de la malade, ses vaisseaux sanguins étant rattachés à ceux de son membre. Après l'opération, l'ovaire fonctionne normalement. Cette méthode s'avère particulièrement efficace, exceptée en cas de chimiothérapie car, précisent les chirurgiens, son action porte sur le corps entier et pourrait endommager les ovaires, où qu'ils se trouvent. Les spécialistes estiment que la patiente pourrait devenir la première femme au monde à développer une grossesse grâce à cette méthode. D'autres techniques pour prévenir la stérilité des femmes cancéreuses existent, pointe la BBC. Elles consistent à prélever des tissus ovariens avant un traitement anti-cancéreux, à les congeler puis à les réimplanter après les soins. Ouarda Touirat, âgée de 32 ans, a subi un tel prélèvement il y a sept ans de cela, avant une chimiothérapie. Ses tissus ovariens ont été réimplantés l'an passé. La patiente a donné naissance à une fille cette année.

BBC

Noter cet article :

 

Vous serez certainement intéressé par ces articles :

Recommander cet article :

back-to-top