RTFlash

Matière

L'Exploitation Minière de la Chaleur ouvre de nouvelles respectives à la géothermie

D'ici trois ans, l'Alsace pourrait produire ses premiers kilowatts d'électricité géothermique. Sa technique unique au monde, produit de la vapeur à 5000 mètres sous terre, dans des roches chauffées à 200°C. Le feu vert pour la construction d'un pilote de 5 MW vient d'être donné par le GIE Exploitation Minière de la Chaleur. Les travaux, d'un coût de 24 millions d'euros, débuteront dès le printemps prochain. A terme, le GIE espère construire une usine prototype de 25 à 30 MW et lancer la production en série d'ici 2012 à 2015. Contrairement aux techniques classiques qui exploitent des gisements d'eaux souterraines, cette nouvelle technologie utilise la géothermie en roche sèche. Des puits sont creusés jusqu'à 5000 mètres de profondeur, où la température est proche de 200°C. Ensuite il y a injections d' eau, que l'on fait circuler à travers les fissures naturelles de la roche, d'un puits à l'autre. Quand le puits est creusé, on injecte de l'eau sous pression à 150 bars. Elle pénètre lentement les fissures et les fait jouer. Lorsque l'on relâche la pression, les fissures se referment, mais comme elles ne sont plus alignées elles laissent des vides par lesquels l'eau peut circuler. Un volume de sous-sol exploité de un kilomètre cube, peut alimenter une centrale de 25 à 30 MW. Sur 20 ans, ce même volume pourrait fournir l'équivalent énergétique de 1,275 millions de tonnes de pétrole. En Alsace, par exemple, il y a 4000 kilomètres carrés de sol très favorable. Seulement 10% de cette surface suffirait à couvrir tous les besoins de la région en électricité. En France, il y a en tout 30 000 kilomètres carrés très favorables à l'exploitation géothermique. De quoi développer une puissante industrie qui, s'il le faut, saura exploiter des zones moins accessibles. Dès lors, le potentiel serait multiplié par 100. Cette énergie ne pourra être bon marché qu'à condition d'être produite massivement. GIE table dans un premier temps sur un prix du courant autour de 44 à 58 centimes par kW/heure. Ce prix correspond au prix de rachat de l'électricité renouvelable garanti en Allemagne. Cependant, d'après une étude du CNRS, dés qu'il y aura production en série, ce prix pourrait chuter facilement jusqu'à 25 ou 30 centimes. L'énergie géothermique deviendrait du coup tout à fait concurrentielle. Sachant que le refroidissement du sous sol est de 1°C par an environ. Avec des forages à 5000m, il sera donc possible d'exploiter à plein régime un site pendant 20 ans avant d'avoir à l'abandonner, le temps qu'il se réchauffe tout seul. Cela prendra alors entre 30 et 100 ans. Entre temps, on ira creuser un peu plus loin. On peut aussi exploiter le puits pour alimenter un réseau de chaleur. Par ailleurs rien n'oblige d'exploiter à fond le gisement pour éviter qu'il ne se refroidisse. Il durera alors beaucoup plus longtemps. Dans deux an et demi à trois ans, les puits seront terminés et la roche préparée. On procédera alors aux tests de circulation. Si tout fonctionne bien, d'ici cinq ans la production d'électricité dans le pilote devrait démarrer. Parallèlement l'étude d'ingénierie du prototype de 25 kW sera lancée. Il devrait être prêt d'ici 2010. La production en série suivra deux à cinq ans plus tard.

Futurs : http://www.futur-e-s.com

Programme européen d'exploitation minière de la chaleur :

http://www.soultz.net/

Noter cet article :

 

Vous serez certainement intéressé par ces articles :

Recommander cet article :

Poster un nouveau commentaire

back-to-top