RTFlash

RTFlash a besoin de vous pour continuer à exister !

Propulsé par HelloAsso

L'étonnante plasticité des cellules-souches se confirme

Les cellules souches circulantes peuvent donner naissance à plusieurs types cellulaires lorsqu'elles sont implantées chez un donneur. Une nouvelle étude montre qu'elles peuvent se différencier en hépatocytes et en cellules épithéliales. Elles auraient donc les mêmes propriétés que leurs voisines de la moelle osseuse.Dans cette étude, Körbling et al ont étudié plus précisément un groupe de six patientes qui avaient bénéficié de ce type de transplantation. Ils expliquent que cette propriété de différenciation entre plusieurs types cellulaires a été décrite avec les cellules souches de moelle osseuse. "Nous avons cherché à savoir si les cellules souches circulantes ont un potentiel similaire". Leurs résultats montrent que c'est bien le cas.Pour cela, les auteurs ont étudié chez les six patientes transplantées les caractéristiques de cellules prélevées sur plusieurs organes : foie, peau, tractus gastro-intestinal.Les chercheurs ont ainsi retrouvé une faible proportion de cellules épithéliales et d'hépatocytes porteur d'un chromosome Y, indiquant ainsi que ces cellules dérivaient des cellules souches circulantes du donneur masculin.Cette différenciation des cellules souches périphériques du donneur peut survenir rapidement puisque des hépatocytes XY ont été observés chez les patientes seulement 13 jours après la greffe. Ce phénomène n'est pas non plus transitoire : des cellules épithéliales de la peau XY ont été détectées presque un an après la greffe.

NEJM : http://content.nejm.org/cgi/content/abstract/346/10/738

Noter cet article :

 

Vous serez certainement intéressé par ces articles :

Recommander cet article :

back-to-top