RTFlash

RTFlash a besoin de vous pour continuer à exister !

Propulsé par HelloAsso

Vivant

L'efficacité de la réponse immunitaire dépend de l’heure de la journée

Nos lymphocytes T qui jouent un rôle clé dans la réponse immunitaire secondaire répondent mieux à certaines heures de la journée. C’est la révélation de cette étude d’une équipe de la McGill University (Canada) qui progresse ainsi vers l’identification des mécanismes par lesquels l'horloge biologique module la réponse immunitaire. Ces travaux, présentés dans les Actes de l’Académie des Sciences américaine (PNAS) soutiennent le principe de la chronothérapie et vont permettre d’optimiser l’efficacité des vaccins et des immunothérapies.

L’étude explique en substance que l'horloge biologique influence l'efficacité de la réponse immunitaire. L’activité des lymphocytes T CD8, des cellules T essentielles pour le contrôle des infections et des cancers, varie considérablement en fonction de l'heure du jour ou de la nuit.

L’horloge régule aussi l’activité des cellules T : Les rythmes circadiens générés par des horloges biologiques composées de gènes de l'horloge, régulent l’activité de nos organes et cellules. C’est également le cas pour nos cellules immunitaires dont l’activité va donc s’adapter aux variations cycliques de notre environnement, liées à nos habitudes de mode de vie et en fonction du cycle du jour et de la nuit.

La même équipe avait déjà montré que la réponse des cellules T à un agent pathogène peut varier selon l'heure de la journée. Dans cette nouvelle étude, menée chez la souris, l’équipe précise le rôle de l'horloge biologique. Les chercheurs constatent qu’après une vaccination, les cellules T CD8 répondent plus ou moins en fonction de l'heure de la journée. Des souris privées d’horloge perdent ces différences de réponse vaccinale, rapporte Nicolas Cermakian, professeur au Département de psychiatrie à l'Université McGill. Reste à présent à décrypter les mécanismes par lesquels l'horloge biologique module la réponse des lymphocytes T.

Article rédigé par Georges Simmonds pour RT Flash

PNAS

Noter cet article :

 

Vous serez certainement intéressé par ces articles :

Recommander cet article :

back-to-top