RTFlash

RTFlash a besoin de vous pour continuer à exister !

Propulsé par HelloAsso

Internet bouleverse les comportements des Européens

La 2e "Cyberstudy" AOL/RoperASW consacrée à "l'Europe sur le Net" fait apparaître le rôle social du Web: 41,5% des internautes européens y ont déjà rencontré de nouveaux amis, voire l'amour. Du reste, 30 % des Européens connectés donnent aujourd'hui plus volontiers leur adresse e-mail que leur numéro de téléphone lors d'une première rencontre. L'enquête, mise en ligne cette semaine par le fournisseur d'accès AOL (www.aol.fr/presse/cyberstudy.htm), montre également l'influence qu'a le Web sur la personnalité et les habitudes de ses utilisateurs. L'internaute européen se révèle sans complexe, mais aussi narcissique (34 % des personnes interrogées ont déjà cherché leur nom dans un moteur de recherche) et prosélyte (69 % encouragent vivement leurs amis à se connecter). De plus, 41 % des Européens qui surfent sur le Net ont déjà modifié leur aménagement intérieur en fonction de leur ordinateur. Le Web devient une affaire de famille avec 2,4 personnes connectées par foyer. Toutes les générations se branchent et les enfants surfent de plus en plus tôt : l'âge de leur première connexion s'échelonne entre 8 et 11 ans. L'étude indique en outre que 49 % des internautes européens sont des parents d'enfants de moins de 18 ans. Et même les grands-parents s'y mettent, 8% des plus de 55 ans surfant sur le Web. Par ailleurs, les différences culturelles existent aussi en matière de surf sur Internet. Les internautes français se distinguent par le temps qu'ils passent en ligne chaque semaine: près de neuf heures, contre sept pour les Britanniques et quatre pour les Allemands. Autre tendance à noter, les Français ont désormais acquis le réflexe Internet pour s'informer: 63 % sont des mordus de l'info en ligne, contre seulement 31 % des Britanniques et des Allemands. Les internautes français gèrent aussi à une écrasante majorité (91 %) leur portefeuille boursier sur Internet. Ils sont enfin beaucoup plus "accros" aux logiciels de messagerie instantanée que leurs homologues européens: 61 % placent l'échange de messages instantanés parmi leurs cinq principales "cyber-activités". De leur côté, les internautes britanniques s'illustrent par le plus large spectre de générations en ligne: c'est en Grande-Bretagne que l'on trouve les plus jeunes surfeurs (dès 8 ans, contre 11 ans dans les deux autres pays) et que les "seniors" connectés sont les plus importants (13%). Ils se distinguent aussi par leur forte intention d'acheter sur Internet (63%), leur conviction que le Web influe positivement sur le travail de leurs enfants (71 %) et leur souhait de pouvoir obtenir... leurs ordonnances médicales en ligne. Les internautes allemands se remarquent quant à eux par leur passion pour le Net: 60% ne pourraient plus s'en passer! Leur avance en terme de connexion haut débit est également notable: 43% des internautes allemands sont déjà des adeptes du surf rapide via le câble ou l'ADSL. Ils manifestent enfin le plus fort engouement pour les rencontres en ligne: 62% ont déjà été invités à un rendez-vous galant via Internet. Cette étude, commanditée par AOL, a été réalisée du 17 octobre au 2 novembre par l'institut international RoperASW auprès d'un échantillon de 500 personnes par pays, âgés de 18 ans et plus et connectés à Internet depuis leur domicile.

AP : http://fr.news.yahoo.com/030304/5/32tbs.html

Noter cet article :

 

Vous serez certainement intéressé par ces articles :

Recommander cet article :

back-to-top