RTFlash

RTFlash a besoin de vous pour continuer à exister !

Propulsé par HelloAsso

Les infections de la petite enfance: bouclier contre la leucémie ?

Les infections de la petite enfance protégeraient contre la leucémie. Mais paradoxalement, pas contre les plus banales allergies. Ces infections ont ceci de bon qu'ils nous empêchent souvent d'attraper à nouveau la maladie, une fois arrivé à l'âge adulte: notre système immunitaire ayant déjà connu ce mal, il sait désormais comment le combattre. Mais une équipe française de l'INSERM vient de causer une petite surprise dans le British Medical Journal, en affirmant que même le risque de leucémie, ou cancer du sang, serait réduit. En comparant 280 enfants atteints de leucémie à 288 enfants "sains", il est ressorti que le nombre de cas de leucémies était inférieur de 70 % chez les enfants ayant eu à la fois des infections précoces répétées et un séjour prolongé en garderie. Ce résultat viendrait confirmer une hypothèse selon laquelle le risque de leucémie diminue avec la maturation du système immunitaire: parce que le système immunitaire aurait gagné plus rapidement de l'expérience, il protégerait mieux l'enfant contre la leucémie. Par contre une autre étude, danoise cette fois-ci, vient jeter une douche d'eau froide sur une autre hypothèse, selon laquelle une exposition fréquente aux infections pendant l'enfance diminuerait également le risque de développer des allergies (là encore, en vertu de la même logique: un système immunitaire plus expérimenté nous protégerait mieux). L'étude danoise, qui a suivi 889 femmes enceintes participant à une étude nationale sur les naissances, montre que les enfants qui ont eu des infections comme la rubéole, la varicelle et les oreillons avant l'âge de 7 ans, souffraient autant d'allergies que les autres. Le risque était même augmenté chez ceux qui avaient ces infections avant l'âge de 2 ans. Il faudra donc chercher ailleurs la source du nombre grandissant d'enfants souffrant d'allergies. Quant à la leucémie, l'idée de la maturation du système immunitaire mérite sûrement d'être approfondie, même si elle risque de ne pas tout expliquer.

ASP : http://www.sciencepresse.qc.ca/archives/2002/cap0605027.html

Noter cet article :

 

Vous serez certainement intéressé par ces articles :

Recommander cet article :

back-to-top