RTFlash

RTFlash a besoin de vous pour continuer à exister !

Propulsé par HelloAsso

Incapacités physiques : les femmes plus touchées que les hommes

Les femmes sont davantage touchées par les incapacités que les hommes, et en souffrent plus longtemps. Problèmes de vue, d'audition, autonomie limitée. L'INSERM en collaboration avec l'Institut national d'études démographiques (INED) fait le point. Les chercheurs des deux organismes rappellent que les femmes vivent plus longtemps avec une gène ou une difficulté à accomplir un certain nombre d'activités quotidiennes, puisqu'elles atteignent des âges plus avancés auxquels les handicaps sont fréquents. Et à âge égal, elles souffrent plus souvent d'incapacités que les hommes. Avant 65 ans, l'inégalité face au handicap n'est guère perceptible : les problèmes de vue ou d'audition concernent 9 % des femmes et 11% des hommes, contre respectivement 10 % et 9 % pour ceux qui concernent la mobilité. En revanche après 65 ans, les difficultés liées au manque de souplesse, celles qui empêchent la manipulation des objets affectent davantage les femmes (68 %) que les hommes (50 %). Il en découle que le tiers de la population féminine et le quart de la gent masculine ne peuvent plus assurer leur entretien personnel. Ainsi, une femme sur quatre et un homme sur sept se retrouvent confinés au domicile. En dehors des affections auditives - plus masculines que féminines - les femmes de plus de 65 ans cumulent les handicaps. Selon l'INED et l'INSERM, cela s'expliquerait par le fait qu'elles « sont plus touchés que les hommes par des maladies qui engendrent des incapacités ». Au premier rang desquelles bien sûr l'ostéoporose. Voilà pourquoi les femmes ont davantage recours aux aides à domicile que les hommes. En cas de besoin, ces derniers préfèrent utiliser des aides techniques et des appareillages qui les rendent plus indépendants.

INED "Population&Société n°386 :

http://www.ined.fr/publications/index.html

Noter cet article :

 

Vous serez certainement intéressé par ces articles :

Recommander cet article :

back-to-top