RTFlash

RTFlash a besoin de vous pour continuer à exister !

Propulsé par HelloAsso

Vivant

Immunité : le rôle-clé des petites molécules d'ARN

Des chercheurs du Scripps Research Institute (IRST), dirigés par Changchun Xiao, ont élucidé un mécanisme immunitaire qui permet aux lymphocytes B et T d'interagir dans la lutte contre les infections.

Les lymphocytes B produisent les anticorps qui servent à identifier les agents pathogènes à éliminer, alors que les lymphocytes T permettent la destruction des cellules infectées. Enfin, les lymphocytes T helper (cellules TFH), jouent un rôle d’intermédiaires dans la réponse immunitaire et permettent une coordination de son fonctionnement.

Ces travaux ont pu montrer que les cellules TFH, pour interagir avec les lymphocytes B, devaient d'abord bloquer l’action d’une famille de molécules d'ARN, appelée "miR-17 ~ 92" et jouant un rôle-clé dans la régulation des gènes.

Ces recherches ont également permis de montrer que des souris privées de ces molécules d'ARN ne parviennent plus à produire une réponse immunitaire adaptée. Ces micro-brins d’ARN semblent donc nécessaires pour activer les gènes commandant le développement des cellules TFH.

A terme, ces recherches pourraient permettre de développer de nouvelles thérapies immunitaires contre les maladies auto-immunes et certains cancers.

Article rédigé par Georges Simmonds pour RT Flash

Eurekalert

Noter cet article :

 

Vous serez certainement intéressé par ces articles :

Recommander cet article :

back-to-top