RTFlash

RTFlash a besoin de vous pour continuer à exister !

Propulsé par HelloAsso

Google dévoile sa tablette numérique

Google a présenté le 27 juin dernier sa propre tablette tactile, baptisée Nexus 7, lors de sa conférence I/O, durant laquelle l'entreprise présente généralement ses principales innovations. La tablette sera construite par le taïwanais Asus, et non Samsung, le partenaire habituel de Google dans la téléphonie mobile. L'écran de la tablette utilisera une résolution de 1 280 × 800 pixels, avec une autonomie revendiquée de neuf heures. La tablette sera lancée avec la future version 4.1 d'Android, le système d'exploitation de Google, également présentée lors de la conférence. La tablette proposera une intégration particulièrement poussée avec Google Play, le système de vente de films, de musique et d'applications de Google.

Vendue 199 dollars, la tablette sera initialement lancée mi-juillet dans les pays anglo-saxons – Etats-Unis, Canada, Royaume-Uni et Australie. Le prix et les fonctionnalités du Nexus 7 en font un concurrent direct pour le Kindle d'Amazon, plus que pour l'iPad d'Apple.

Ce n'est pas la première fois que Google développe ses propres terminaux. Le téléphone Nexus One, construit par HTC et commercialisé directement par Google, avait marqué la première expérience du moteur de recherche dans la vente de matériel. L'expérience s'était cependant avérée complexe pour Google, de nombreux clients se plaignant d'un service client trop limité.

Google a également présenté un nouveau produit, le Nexus Q. Ce "juke-box connecté" se présente sous la forme d'une boule noire, que l'on peut brancher à un téléviseur, à une chaîne hi-fi, et qui pourra être contrôlée par un PC, un téléphone ou une tablette Android. Le Nexus Q sera vendu 299 dollars, à partir de mi-juillet.

Comme le Nexus 7, le Nexus Q sera intimement lié à Google Play, que Google veut imposer comme concurrent direct d'iTunes – les acheteurs du Nexus 7 se verront par exemple offrir un bon d'achat de 25 dollars sur Google Play. Proposant initialement des applications, le magasin en ligne de Google propose désormais des films et de la musique dans certains pays. Les utilisateurs pourront désormais y acheter également des magazines.

Google a également annoncé que des prototypes de ses lunettes connectées, annoncées il y a quelques mois, seraient bientôt disponibles pour une poignée d'utilisateurs privilégiés – les participants à la conférence I/O. Sergueï Brin, le cofondateur de Google, a précisé que ces prototypes ne seraient pas disponibles pour le grand public, mais seront expédiés "début 2013" à un premier cercle d'initiés, qui devront tout de même débourser 1 500 dollars.

Le Monde

Noter cet article :

 

Vous serez certainement intéressé par ces articles :

Recommander cet article :

back-to-top