RTFlash

RTFlash a besoin de vous pour continuer à exister !

Propulsé par HelloAsso

La France présente son plan d'adaptation au réchauffement climatique

Nathalie Kosciusko-Morizet a présenté le 20 juillet le plan d'adaptation au réchauffement climatique élaboré par le gouvernement

« Globalement, nous nous dirigeons d'ici à la fin du siècle vers un scénario de hausse des températures, d'épisodes de sécheresse plus fréquents et plus intenses, et de baisse des précipitations », a indiqué Nathalie Kosciusko-Morizet, au cours de la présentation du Plan national d'adaptation au changement climatique.

Ce plan s’inspire largement des 200 recommandations de juin 2010 contenues dans le rapport des trois groupes de travail sur le changement climatique présidés par Michel HAVARD, député du Rhône, Jean JOUZEL, climatologue et membre du GIEC, et Martial SADDIER, député de Haute Savoie.

Ce plan français d’adaptation au changement climatique est le premier plan de cette ampleur dans l’Union européenne. Il fera l’objet d’un suivi annuel et d’une évaluation finale fin 2015, afin de préparer la suite.

La lutte contre les changements climatiques repose sur deux leviers :

  • La réduction des émissions de gaz à effet de serre pour contenir le réchauffement.
  • L’adaptation de la société à ce climat modifié : il s’agit de se préparer dès maintenant pour prévenir les risques humains, environnementaux, matériels, et financiers.

La France est le premier pays de l’Union européenne à présenter un plan de ce type. Pour Jean Jouzel, climatologue et membre du Giec (Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat), «il y a des incertitudes concernant l’ampleur du réchauffement, qui pourrait être compris, d’ici à la fin du siècle, entre + 2°C et + 2,5°C dans un scénario optimiste, et +2,5°C et 3,5°C dans un scénario pessimiste, mais ces incertitudes ne doivent pas empêcher l’action.»

La ministre a insisté sur quatre axes prioritaires: l'eau, la santé, l’aménagement du territoire et enfin la forêt française qui fera l’objet d’une attention particulière.

  • L'eau

Nathalie Kosciusko-Morizet entend bien préparer le pays à l'arrivée, selon elle inéluctable, du changement climatique. La ministre aspire en effet à ce que la consommation d'eau baisse « de 20 % d'ici à 2020, notamment en réglant le problème des fuites dans les réseaux d'eau potables » mais aussi à ce que les eaux usées soient mieux utilisées, « par exemple pour l'irrigation et l'usage industriel ».

  • La santé

Nathalie Kosciusko-Morizet prévoit par ailleurs « l'installation d'une veille à partir de 2012-2013 de certains insectes porteurs de maladies, qui peuvent se développer plus rapidement que leurs prédateurs et proliférer, ce qui présente des risques d'épidémies ». L'augmentation de la température des écosystèmes aquatiques pourrait en effet être favorable à une plus forte densité et répartition des moustiques. Ces derniers sont notamment porteurs de la dengue, du paludisme et du virus du chikingunnya.

  • L'aménagement du territoire

L'aménagement du territoire n'est pas épargné par la série de mesures proposée par la ministre de l'Ecologie. Nathalie Kosciusko-Morizet veut ainsi adapter « les infrastructures ferroviaires, routières et les constructions de logements » - qui « doivent durer au moins 50 ans » - au changement climatique. Les normes de conception et de construction devront en tenir compte pour prévenir les éventuels dangers de ces zones.

  • La forêt française

Alors que certaines espèces d'arbres ne seraient pas suffisamment résistantes en cas de sécheresse et tendraient à disparaître, la ministre a prévenu qu'il « va falloir diversifier les espèces  (…) et les ressources génétiques des essences d'arbres pour mieux adapter le parc forestier français ».

Si l'ensemble de ces mesures représente près de 170 millions d'euros, Nathalie Kosciusko-Morizet a tenu à préciser qu' « il existe en parallèle d'autres actions, comme le plan Digues et submersion, ou le plan sécheresse, qui participent aussi à notre adaptation au réchauffement climatique ».

Ministère de l'Écologie, du Développement durable, des Transports et du Logement

Noter cet article :

 

Vous serez certainement intéressé par ces articles :

Recommander cet article :

back-to-top