RTFlash

Matière

France : le chauffage pourra baisser automatiquement pour aider le système électrique

Un nouveau système va permettre en France de baisser automatiquement le chauffage chez des particuliers volontaires afin d’assurer l’équilibre du système électrique, ont annoncé RTE (Réseau de Transport d’Electricité) et la société Voltalis.

RTE, le gestionnaire du réseau à haute tension, chargé d’assurer l’équilibre entre l’offre et la demande électrique, a ainsi certifié pour la première fois en France « un agrégateur d’effacement de consommation d’électricité chez les particuliers, Voltalis ». L'« effacement » correspond à la réduction ponctuelle de la consommation électrique d’un consommateur.

« En pilotant le chauffage électrique de 10.729 logements, Voltalis peut moduler leur consommation d’électricité pour assurer l’équilibre entre la production et la consommation d’électricité en quelques secondes », expliquent les deux entreprises dans un communiqué commun.

Concrètement, ces particuliers acceptent que leur radiateur électrique soit équipé d’un boîtier installé gratuitement, en échange de la promesse d’une meilleure maîtrise de leur consommation d’énergie. Voltalis peut ensuite baisser le niveau de leur chauffage en quelques secondes si besoin.

Cette mesure de réduction de la consommation permet de participer à l’équilibrage du système électrique sans avoir forcément à mettre en route rapidement des moyens de production qui sont souvent émetteurs de gaz à effet de serre (charbon, fioul, gaz).

« C’est une première européenne », assure-t-on chez RTE. Ces mesures d’effacement représentent au total 1 mégawatt – ce qui est très peu à l’échelle de la France mais peut s’avérer utile car la mesure est « activable en quelques secondes », souligne l’opérateur. « Ce dispositif est un outil de flexibilité essentiel à la gestion du réseau électrique et à la contribution de la transition énergétique », a assuré Olivier Grabette, directeur général adjoint de RTE, cité dans le communiqué.

Selon une étude de l’Ademe et du CSTB, le potentiel de l’effacement diffus atteint 15 000 MW, auxquels il faut ajouter 3000 MW pour l’effacement de clients industriels. Pour des clients domestiques, Voltalis estime que sa solution entraîne jusqu’à 15 % d’économie d’électricité. L’étude Ademe-CSTB évoque plutôt 6 à 8 %.

Cette économie d’énergie, plus l’installation gratuite d’un système connecté de pilotage et de monitoring de son chauffage et de sa production d’eau chaude, ainsi que le push vers l’appli myVoltalis de conseils d’économie d’énergie personnalisés constituent le bénéfice pour chaque client domestique.

Article rédigé par Georges Simmonds pour RT Flash 

Techniques de l'Ingénieur

Noter cet article :

 

Vous serez certainement intéressé par ces articles :

  • Pi-Pop le premier vélo électrique sans batterie

    Pi-Pop le premier vélo électrique sans batterie

    Si faire du vélo tous les jours est trop difficile pour vous, vous pourriez être tenté d'opter pour un vélo électrique. Le problème, c'est que la production des batteries consomme beaucoup de ...

  • Produire de l'hydrogène vert avec de la lumière

    Produire de l'hydrogène vert avec de la lumière

    La start-up américaine Syzygy Plasmonics a mis au point une nouvelle technologie à base de puissantes ampoules LED pour décomposer l’ammoniac en hydrogène et en azote. Un procédé révolutionnaire ...

  • La batterie qui sentait bon le sable chaud...

    La batterie qui sentait bon le sable chaud...

    Des chercheurs du célèbre National Renewable Energy Laboratory (NREL), un laboratoire américain de Denver, spécialisé dans les énergies renouvelables, ont mis au point une technologie de stockage ...

Recommander cet article :

back-to-top