RTFlash

La fibre optique permet de réduire les émissions de CO2

Selon une étude publiée par le think tank européen Idate Digiworld, l’accès à internet par la fibre optique produirait moins d’effets secondaires négatifs pour l'environnement. L’organisme d’étude estime que, d’un point de vue environnemental, la fibre est la meilleure technologie d’accès à internet. Son empreinte en termes de CO2 est la plus faible. Elle « consomme trois fois moins d’énergie que la xDSL et dix fois moins que la 4G » résument les auteurs du rapport. Résultat : en 2030, la réduction d’émissions de CO2 grâce à la fibre atteindra 1,6 gigatonne.

A l’appui de sa démonstration, Idate Digiworld cite une étude réalisée par l’agence allemande environnementale, selon laquelle les accès via la technologie FTTH (la fibre) ont cinq fois moins d’impact que la VDSL en ce qui concerne les émissions de gaz à effet de serre mesurées en grammes de CO2 émis par heure (0,5 et 2,5 g). Dans son étude, l’Idate Digiworld indique que les réseaux de fibre concernent évidemment le secteur des télécoms et le secteur numérique, mais aussi les nombreuses industries qui peuvent utiliser cette technologie pour leurs propres besoins internes. Pourtant, lors d’entretiens menés avec des industriels français et européens, le think tank « a observé la faible prise en considération des réseaux fibrés dans les stratégies de réduction d’empreinte carbone des entreprises ».

La fibre réduit l’impact carbone des connexions fixes et mobiles, assure le think tank. Dans le domaine domestique, les solutions développées avec la fibre, en s’appuyant sur l’intelligence artificielle et l’internet des objets, offriront une utilisation plus optimale de la consommation d’énergie, du chauffage et de l’eau. Les perspectives seront aussi prometteuses dans le domaine industriel. « Nous concluons que les industriels devraient mieux considérer le recours à la fibre. Alors que tous les industriels développent aujourd’hui des programmes de réduction des émissions de CO2, nous voulons insister sur l’importance de considérer les réseaux de fibres comme des leviers clés », conclut le rapport.

Article rédigé par Georges Simmonds pour RT Flash

IDW

Noter cet article :

 

Vous serez certainement intéressé par ces articles :

Recommander cet article :

back-to-top