RTFlash

RTFlash a besoin de vous pour continuer à exister !

Propulsé par HelloAsso

Vivant

Une équipe de scientifiques français réussit le clonage d'un lapin

Une équipe de scientifiques français vient de mener à bien pour la première fois le clonage d'un lapin, une première qui pourrait ouvrir des perspectives intéressante pour la recherche médicale sur une espèce considérée comme particulièrement difficile à reproduire en laboratoire. "Il s'agit de l'une des espèces de mammifères les plus difficiles à cloner", affirme l'équipe de chercheurs conduite par Jean-Paul Renard (Institut national de la recherche agronomique), dont les travaux sont publiés dans le numéro d'avril du mensuel scientifique Nature Biotechnology. Jean-Paul Renard et ses collègues de l'INRA ont utilisé les techniques qui ont permis jusqu'à présent de cloner avec succès d'autres mammifères, en transférant l'ADN où se trouve le matériel génétique contenu dans la cellule dans un ovule énucléé et en implantant ensuite l'embryon obtenu dans une mère porteuse. L'équipe de l'INRA a réussi là ou d'autres avaient échoué auparavant en modifiant les protocoles habituellement suivis pour d'autres espèces de mammifères et en établissant une "fenêtre de tir" très étroite pour l'implantation de l'embryon. La méthode utilisée est encore d'une "efficacité relative", reconnaissent les chercheurs, mais a permis de produire plusieurs clones fertiles et en bonne santé. Le clonage de lapins --un paradoxe pour une espèce particulièrement prolifique -- peut ouvrir d'intéressantes perspectives scientifiques. Plus gros que les rongeurs habituellement utilisés en laboratoire, il se prête plus facilement à des manipulations génétiques. Il est aussi beaucoup plus proche de l'homme sur le plan génétique que ces rongeurs. En utilisant certains gènes spécifiques lors de l'opération de transfert de l'ADN, les scientifiques devraient pouvoir étudier plus facilement en laboratoire l'évolution de certaines maladies humaines. "Nos travaux devraient contribuer à étendre l'utilisation de lapins en laboratoire pour des applications biotechnologiques", soulignent les chercheurs dans Nature Biotechnology. Depuis la naissance de la brebis Dolly en 1997, les scientifiques ont réussi à cloner toutes sortes de mammifères, allant du veau au singe en passant par le chat domestique.

AFP : http://www.larecherche.fr/actu/n020330113042.077mnhjz.html

Noter cet article :

 

Vous serez certainement intéressé par ces articles :

Recommander cet article :

back-to-top