RTFlash

RTFlash a besoin de vous pour continuer à exister !

Propulsé par HelloAsso

Vivant

Les enfants abusés présentent des modifications neurobiologiques spécifiques

Selon une étude canadienne conduite par le professeur Jens Pruessner de l'Université McGill,  les enfants victimes de sévices sexuels ou de chocs émotionnels connaissent des modifications structurelles dans leur cerveau.

Pour parvenir à cette conclusion, les scientifiques ont analysé la structure du cerveau de 51 femmes adultes victimes de mauvais traitements durant leur enfance à l'aide d'examens d'imagerie par résonance magnétique.

lls ont pu constater la présence d'une corrélation très forte entre certaines formes de sévices et l'amincissement du cortex, particulièrement dans les régions du cerveau qui interviennent dans la perception de l'abus.

Ces travaux tendraient donc à prouver qu'il existe un lien entre la plasticité neuronale dépendante de l'expérience et certains problèmes de santé chez l'adulte.

Selon ces recherches, l'amincissement de certaines régions du cortex cérébral pourrait résulter de l'activité des circuits inhibiteurs.

Ce processus agirait donc un peu à la manière d'un "fusible" de protection destiné à protéger le cerveau d'une expérience traumatisante. Mais ce mécanisme aurait son revers puisqu'il serait susceptible d'augmenter sensiblement les risques de problèmes de santé et de troubles psychiques au cours de la vie adulte.

Article rédigé par Georges Simmonds pour RT Flash

AJP

Noter cet article :

 

Vous serez certainement intéressé par ces articles :

Recommander cet article :

back-to-top