RTFlash

RTFlash a besoin de vous pour continuer à exister !

Propulsé par HelloAsso

Effet de serre : le salut ne viendra pas des nuages

Les nuages vont réchauffer le fond de l'air, et non le refroidir comme le pensaient la plupart des climatologues. C'est du moins l'opinion exprimée récemment par Anthony Del Genio et Audrey Wolf du Goddard Institute for Space Studies de New York (GISS), «deux spécialistes incontestés des nuages», note Michel Desbois, du Laboratoire de météorologie dynamique de l'Ecole polytechnique. Les deux chercheurs ont découvert que l'épaisseur des nuages bas, au-dessus des grandes plaines des Etats-Unis, diminuait quand ils se trouvaient dans un air plus chaud. Justement la situation à laquelle il faut s'attendre au cours des décennies à venir, pour cause de pollution en gaz à effet de serre. Or, plus minces, ces nuées renverraient moins d'énergie solaire vers l'espace. Conclusion de Del Genio et Wolf: il faudrait revoir à la hausse les prévisions de réchauffement pour le siècle à venir. La plupart des climatologues estimaient que les nuages allaient plutôt refroidir l'atmosphère. L'étude de Del Genio et Wolf vient contredire cet espoir... à condition que leur observation, limitée aux nuages formés au-dessus des grandes plaines américaines, soit valable ailleurs. Elle ne s'applique pas aux nuages de haute altitude, dont la physique est très différente. Pas plus qu'elle ne convient, explique Michel Desbois, «aux grandes formations nuageuses installées au-dessus des océans des moyennes latitudes». Si dans ces grandes régions «l'albédo - la réflexion de la lumière du soleil - est modifié par les nuages, nous ne pourrons pas le négliger dans le bilan global du climat». Pour les deux climatologues du GISS, le compte est fait, nous ne devons pas compter sur un geste salvateur des nuages qui compenserait en partie le coup de chaleur à venir.

Libération :

http://www.liberation.com/quotidien/semaine/20001012jeuv.html

Noter cet article :

 

Vous serez certainement intéressé par ces articles :

Recommander cet article :

back-to-top