RTFlash

RTFlash a besoin de vous pour continuer à exister !

Propulsé par HelloAsso

Vivant

Diabète et obésité : comment les fibres nous protègent !

On savait déjà qu'un régime alimentaire riche en fibres protégeait l’organisme de l’obésité et du diabète. Mais  les mécanismes de cette protection restaient à ce jour inconnus. Une équipe franco-suédoise comprenant des chercheurs du CNRS, de l’Inserm et de l’Université Claude Bernard Lyon 1 (Unité Inserm 855 « Nutrition et cerveau ») vient d’élucider ce mécanisme dans lequel sont impliquées la flore intestinale et la capacité de l’intestin à produire du glucose entre les repas.

Ces chercheurs sont partis de l'hypothèse que ce mécanisme était en rapport avec la capacité de l’intestin à produire du glucose. L’intestin est en effet capable de synthétiser ce sucre et de le libérer dans le sang entre les repas et au cours de la nuit. En réponse, le cerveau déclenche un faisceau d’effets protecteurs face au diabète et à l’obésité : la sensation de faim diminue, la dépense énergétique de repos augmente, et enfin, le foie produit moins de glucose.

Pour comprendre la nature des liens entre fibres fermentescibles et production de glucose par l’intestin, les chercheurs ont soumis des rats et des souris à des régimes enrichis en fibres fermentescibles, ou en propionate ou en butyrate. Ils ont alors observé une forte induction de l’expression des gènes et des enzymes de la synthèse du glucose dans l’intestin. Ces travaux montrent que c'est bien la production de glucose par l’intestin à partir du propionate et du butyrate qui est à l’origine des effets positifs sur l’organisme des fibres fermentescibles.

Alimentées avec un régime riche en graisse et en sucres, mais supplémenté en fibres, les souris ont moins grossi que les animaux témoins et n'ont pas développé de diabète grâce à une sensibilité très augmentée à l’insuline.

Ces recherches ont enfin confirmé le rôle phare de la flore intestinale dans la régulation du glucose dans l’organisme. L'ensemble de ces découvertes devrait déboucher à terme sur de nouvelles cibles thérapeutiques pour prévenir ou soigner le diabète et l’obésité.

Article rédigé par Georges Simmonds pour RT Flash

Cell

Noter cet article :

 

Vous serez certainement intéressé par ces articles :

Recommander cet article :

back-to-top