RTFlash

RTFlash a besoin de vous pour continuer à exister !

Propulsé par HelloAsso

Dépenses TIC : la France toujours à la traîne

Où en est la consommation des foyers en technologies de l'information ? L'Observatoire Mondial des SYstèmes de Communication (Omsyc) vient de publier un rapport sur le sujet qui se penche sur les comportements remarqués en Europe (France, Grande-Bretagne, Allemagne, Italie, Espagne, Finlande), mais aussi aux Etats-Unis, au Japon et en Corée.

Selon l'Observatoire mondial des systèmes de communication, le marché mondial des télécommunications devrait représenter près de 1 700 Md$ en 2010. Dans un communiqué, l'Omsyc relève une reprise de la croissance de ce marché depuis 2002 avec une progression annuelle moyenne de 6 % jusqu'en 2004. Pour la période 2004-2010, l'Observatoire estime que la croissance devrait être de 3 % en moyenne chaque année. L'Omsyc prévoit ainsi que le marché mondial des télécommunications représentera 1 669 Md$ en 2010, deux fois sa valeur en 1996.

Plus spécifiquement, l'Observatoire relève le rôle important des équipements privés qui «génèrent actuellement 38 % de la valeur du marché des équipements, dont 86 % proviennent de la vente de terminaux mobiles». L'Omsyc souligne en outre le poids écrasant des services qui «devraient générer environ 84 % des revenus des télécommunications à l'horizon 2010, alors qu'il représentaient 78 % du marché en 1996». L'étude de l'Omsyc confirme le recul de la voix fixe qui «représentait les trois quarts du marché en 1996» contre «44 % de la valeur» aujourd'hui.

Entre 1996 et 2004, les dépenses TTC des foyers français en technologies de l'information et de la communication ont fortement augmenté, passant de 1,77 % du PIB par foyer à 3,17 % du PIB par foyer. Si l'audiovisuel subit un accroissement relativement modeste par rapport à l'accroissement global de la dépense en technologies de l'information et de la communication, la téléphonie connaît un accroissement de 151 % en huit ans, soit en moyenne 12 % par an, et l'informatique un accroissement de 285 %.

Les dépenses audiovisuelles, progressant de 48 % entre 1996 et 2004, profitent d'une forte hausse liée aux nouveaux équipements. Il apparaît selon les résultats de l'Omsyc que les dépenses mensuelles des ménages dans ces pays auront doublé, d'ici 2010, par rapport à celles observées en 1996 (passant de 88 à 156 dollars par mois). Depuis 1996, les dépenses consacrées à l'équipement ont augmenté plus rapidement que celles accordées aux services. L'équipement représente 29 % des dépenses des foyers en technologie de l'information en 2004 contre 21 % en 1996.

Sur le plan géographique, l'Omsyc note que les Etats-Unis sont toujours leaders des dépenses globales. Un foyer américain a dépensé près de 220 dollars par mois en 2004. Le pays est néanmoins rattrapé par le Japon, dont le foyer moyen affiche près de 200 dollars de dépenses mensuelles en 2004 contre 123 en 1996.

L'Espagne et la Corée du Sud connaissent la plus forte croissance annuelle des dépenses : plus de 8 %. Ainsi, pour l'Espagne les dépenses sont passées de 70,5 dollars à 147 dollars par mois entre 1996 et 2004. En Corée du Sud, les dépenses sont passées de 59 à 122 dollars sur la même période.

Rapportées au PIB par foyer, ces dépenses confirment le leadership de la Corée du Sud en terme de consommation NTIC. En effet, les foyers Coréens dépensent presque deux fois plus en technologies de l'information que le foyer français moyen. Sur ce même indicateur, ce sont le Royaume-Uni et l'Espagne qui suivent les Coréens, tandis que la France est en queue de peloton.

Le taux de pénétration de l'Internet est en forte croissance dans l'ensemble des pays. Par exemple, pour les 6 pays européens étudiés, ce chiffre passera en moyenne de 46 % en 2004 à 59 % en 2010 ; et en moyenne de 62 % à 71 % pour les deux pays asiatiques. De même, les budgets temps consacrés par les foyers à l'Internet progressent très vite au détriment de la part consacrée à la télévision, et dans une moindre mesure du téléphone fixe. En Allemagne, pays plutôt dans la moyenne des 9 pays étudiés en terme de budget temps, Internet représente la deuxième source de temps consacrée au NTIC en 2004.

OMYSIC

Noter cet article :

 

Vous serez certainement intéressé par ces articles :

    Recommander cet article :

    back-to-top