RTFlash

La consommation régulière d’une faible dose d’aspirine réduit les risques de cancer

Une vaste analyse sur plus de 100 000 personnes suivies pendant une trentaine d’années confirme l’effet protecteur de la consommation de faibles doses d’aspirine à long terme. Globalement, consommer entre 0,5 comprimé (162,5 mg) et 7 comprimés (2.275 mg) d’aspirine standard (325 mg) par semaine pendant au moins 6 ans a été associé à une baisse de la mortalité totale de 7 % chez les femmes et de 11 % chez les hommes. Or, cette baisse serait principalement liée au moindre risque de mortalité par cancer : - 7 % chez les femmes et - 15 % chez les hommes.

« Cette réduction de la mortalité par cancer peut sembler modeste mais elle est comparable au sur-risque de décès par cancer lié à l’obésité », a expliqué le Docteur Yin Cao (Massachusetts General Hospital et Harvard Medical School, Boston, Etats-Unis). Bien que plusieurs travaux aient déjà montré une association entre l’aspirine et une baisse du risque de mortalité, notamment par cancer, il s’agit de la première fois que les bénéfices de l’aspirine sur la mortalité globale et sur la mortalité par cancer sont évalués dans deux grandes cohortes prospectives sur le long terme.

Parmi les cancers, la réduction du risque de mortalité était plus prononcée pour les cancers colorectaux : - 31 % pour les femmes et - 30 % pour les hommes mais elle était également importante pour les cancers du sein, de la prostate et du poumon.

La consommation d’aspirine a été évaluée à l’entrée dans les études et tous les deux ans avec un suivi de plus de 90 %. Au cours du suivi, 22 094 femmes et 14 749 hommes sont décédés, dont 8 271 femmes et 4 591 hommes d’un cancer. Les bénéfices associés à l’aspirine sont apparus dès la consommation de 0,5 à 1,5 comprimé de 325 mg par semaine, soit l’équivalent d’une aspirine par jour à faible dose par semaine pendant au moins 6 ans chez les hommes comme chez les femmes.

Article rédigé par Georges Simmonds pour RT Flash

Medical Daily

Noter cet article :

 

Vous serez certainement intéressé par ces articles :

  • Un hydrogel renforcé comme substitut de vos muscles

    Un hydrogel renforcé comme substitut de vos muscles

    Des chercheurs du M.I.T (Massachusetts Institute of Technology), ont réussi à faire en sorte que des hydrogels synthétiques puissent agir comme des muscles, par le biais d’un entraînement rigoureux. ...

  • Bien dormir pour garder un bon coeur

    Bien dormir pour garder un bon coeur

    On sait depuis plusieurs années qu'un sommeil insuffisant ou de mauvaise qualité augmente les risques d'AVC et de problèmes cardiaques. Mais il restait à élucider les mécanismes de cette causalité. ...

  • Eradiquer la tuberculose d'ici 2045, c'est possible !

    Eradiquer la tuberculose d'ici 2045, c'est possible !

    Selon une étude internationale associant 18 états et publiée dans le "Lancet", il serait envisageable d'éradiquer la tuberculose d'ici à 25 ans avec une stratégie bien ciblée et des financements ...

Recommander cet article :

back-to-top