RTFlash

RTFlash a besoin de vous pour continuer à exister !

Propulsé par HelloAsso

La Commission européenne choisit la norme Nokia de TV mobile

La Commission européenne a choisi la technologie DVB-H de diffusion de la télévision mobile, qui est promue par le finlandais Nokia, comme norme européenne et, peut-être, mondiale. Cette décision devrait encourager son utilisation et l'exécutif européen a annoncé qu'il présenterait en 2008 des propositions pour la rendre le cas échéant obligatoire. Elle suit ainsi la stratégie suivie pour le GSM dans les années 1990, ce qui a permis à cette norme de s'imposer sur presque toute la planète, espérant accélérer le déploiement de la télévision mobile dans l'Union européenne.

"Le moment est décisif pour l'Europe", a déclaré Viviane Reding, commissaire chargée de la société de l'information. "Nous pouvons soit devenir des leaders mondiaux, comme nous l'avons fait pour la téléphonie mobile grâce à la norme GSM, qui a été développée par l'industrie européenne, soit laisser d'autres régions se tailler la part du lion sur le marché." L'adoption de la télévision mobile dans l'UE s'est faite à un rythme lent alors que les concurrents de l'Europe ont accompli des progrès rapides, puisque le taux de pénétration en Corée du Sud représente actuellement 10 % contre 1 % en Italie, le pays de l'UE où cette technologie est la plus utilisée.

Or, le chiffre d'affaires de ce marché est susceptible d'atteindre 20 milliards d'euros en 2011 et le nombre de téléspectateurs mondiaux prévu est de 500 millions. Pour s'imposer au niveau mondial il faut éviter la fragmentation du marché et la multiplicité des technologies qui déroutent le consommateur et les producteurs de contenu. La norme DVB-H (Digital Video Broadcasting for Handhelds) "est le candidat le plus sérieux pour la télévision mobile, avec des essais et des lancements commerciaux réussis dans 18 pays européens ainsi que dans un nombre croissant d'autres pays", souligne la Commission européenne.

Il s'agit d'aller vite, l'année 2008, avec le championnat du monde de football et les Jeux olympiques d'été, étant jugée cruciale pour assurer le lancement de la télévision mobile puisque les consommateurs seront tentés de l'utiliser. Dans le même temps, la Commission exhorte les Etats membres à mettre le plus rapidement possible à la disposition de la radiodiffusion mobile les fréquences libérées lors passage de la télévision analogique traditionnelle à la télévision numérique.

Cela concerne surtout la bande UHF (470 à 862 MHz), qui est considérée comme la plus adaptée à la télévision mobile. L'exécutif européen a par ailleurs entamé les préparatifs pour l'ouverture d'une autre bande, dite L (1452 à 1492 MHz), qui peut constituer une solution de rechange.

Les autorités européennes interviennent parce que les acteurs des secteurs des équipements de télécommunications, du logiciel, de la diffusion et du contenu ne sont pas parvenus à un consensus sur la norme à adopter. La compagnie américaine Qualcomm, qui a développé une norme concurrente, a dit son incompréhension devant cette décision de la Commission. "Je suis déconcerté", a déclaré l'un de ses responsables, Omar Javaid, selon lequel le véritable problème est l'absence de fréquences, par le choix de la norme. Pour l'instant, la plupart des téléspectateurs "mobiles" utilisent les réseaux de troisième génération (3G), mais la qualité est limitée.

LP

Noter cet article :

 

Vous serez certainement intéressé par ces articles :

Recommander cet article :

back-to-top