RTFlash

RTFlash a besoin de vous pour continuer à exister !

Propulsé par HelloAsso

Des chercheurs français découvrent une hormone-clé dans l'absorption du fer

La découverte par des chercheurs français d'une hormone, qui joue un rôle clé dans l'absorption du fer chez les mammifères, pourrait déboucher dans l'avenir sur des applications thérapeutiques concernant des centaines de millions de personnes dans le monde, selon le responsable de l'équipe. "Il s'agit d'un travail vraiment important", a déclaré jeudi à l'AFP le professeur Axel Kahn qui dirige l'équipe de l'Institut Cochin, à Paris, à l'origine de la découverte de cette hormone, l'hepcidine, "recherchée depuis 40 ans" par la communauté scientifique. L'équipe (INSERM, CNRS), animée par Sophie Vaulont, décrit ses travaux sur des souris dans la dernière livraison des comptes-rendus de l'académie des sciences américaine, les PNAS. "Cette hormone, l'hepcidine, joue un rôle clé dans le métabolisme du fer. Elle est au fer ce que l'insuline est au glucose" qui garantit le maintien d'un taux normal, physiologique, de sucre dans le sang, explique le Pr Kahn. Selon lui, cette découverte devrait relancer les recherches sur les traitements des maladies humaines, très fréquentes, liées à une insuffisance ou à un excès en fer. "Les anomalies de teneur en fer, insuffisances ou surcharges, concernent des centaines de millions de personnes dans le monde", selon le Pr Kahn, qui cite des "anémies, l'hémochromatose" et "l'inflammation chronique observée par exemple, lors de rhumatismes inflammatoires et de cancers extrêmement fréquents". Les perspectives thérapeutiques, qu'il estime "considérables", mais aussi diagnostiques, ont fait l'objet d'un dépôt de brevet.

PNAS : http://www.pnas.org/cgi/content/abstract/99/7/4596?

Noter cet article :

 

Vous serez certainement intéressé par ces articles :

Recommander cet article :

back-to-top