RTFlash

RTFlash a besoin de vous pour continuer à exister !

Propulsé par HelloAsso

Matière

Des chercheurs américains franchissent une étape importante vers le stockage de l'hydrogène

Des chimistes de l'université de Californie à Los Angeles (UCLA) sont parvenus à stocker de l'hydrogène à une concentration massique de 7,5 % dans une structure de type MOF (Metal-organic framework). Ces matériaux constituent des « éponges cristallines » de porosité très élevée, un gramme de MOF présentant une surface d'adsorption développée équivalente à celle d'un terrain de football.

Ce niveau de concentration est supérieur aux 2,5 % obtenus par les quelque 500 matériaux testés jusqu'à présent et dépasse notamment la limite technico-économique de 6,5 % fixée par le ministère américain de l'Énergie DoE (Department of Energy) pour les usages de l'hydrogène comme énergie embarquée à bord des véhicules. D'autres applications sont envisageables au cas où une forte concentration énergétique serait requise (batteries d'ordinateurs portables, téléphones mobiles).

Pour l'heure, le réseau cristallin doit être porté à une température de 77 K - une valeur trop basse pour des usages pratiques - et les scientifiques cherchent à obtenir une température opératoire comprise entre 0 et 45 °C.

ADIT - Technologies Internationales

Noter cet article :

 

Vous serez certainement intéressé par ces articles :

Recommander cet article :

back-to-top