RTFlash

RTFlash a besoin de vous pour continuer à exister !

Propulsé par HelloAsso

Matière

Le coût de l’électricité solaire et éolienne sera plus que divisé par 2 d'ici 10 ans

Selon le dernier rapport de l’Agence internationale de l’énergie renouvelable (IRENA), les coûts moyens de l’électricité produite par les technologies solaire et éolienne pourraient diminuer de 26 à 59 % d’ici 2025. Cette étude souligne que les cadres réglementaires et incitants sont bien en place, et que les technologies solaires et éoliennes pourront continuer à réaliser des réductions de coûts pour 2025 et au-delà. 
 
IRENA estime que d’ici 2025, les coûts moyens de l’électricité pourraient diminuer de 59 % pour l’énergie solaire photovoltaïque (PV), 35 % pour l’éolien en mer, et 26 % pour l’éolien terrestre, par rapport à 2015. Le prix de l’électricité issue de l’énergie solaire concentrée pourrait, quant à lui, également diminuer jusqu’à 43 %, selon la technologie utilisée. En 2025, le coût moyen global de l’électricité à partir du PV solaire et l’éolien terrestre sera à peu près de 5 à 6 cents (dollar américain) par kilowatt-heure.
 
"Nos travaux montrent que les prix des énergies renouvelables vont continuer à baisser, grâce aux avancées technologiques et au marché », précise le Directeur général d’IRENA, Adnan Z. Amin. « Étant donné, ajoute-t-il, que l’énergie solaire et éolienne sont déjà la source la moins chère parmi les nouvelles capacités de production dans de nombreux marchés à travers le monde, cette nouvelle réduction des coûts permettra d’élargir cette tendance et renforcer l’analyse de la rentabilité convaincante pour passer des combustibles fossiles aux énergies renouvelables. »
 
Depuis 2009, les prix des modules photovoltaïques solaires ont baissé d'environ 80% et ceux des éoliennes de 35 %.  Avec chaque doublement de la capacité installée cumulée, les prix des modules solaires PV baisse de 20 % et le coût de l’électricité à partir d’éoliennes de 12 %, en raison des économies d’échelle et des avancées technologiques.

Et M. Amin d'ajouter« Pour continuer à conduire la transition énergétique, nous devons maintenant changer d’orientation politique pour les zones de soutien qui se traduira par une baisse des coûts encore plus importante et qui permettra de maximiser ainsi l’opportunité économique énorme à portée de main. »
 
Article rédigé par Georges Simmonds pour RT Flash
 
CG

Noter cet article :

 

Vous serez certainement intéressé par ces articles :

Recommander cet article :

  • Jack Teste-Sert

    28/07/2016

    L'idéal serait de marier les cellules photovoltaïques l'été avec des cultures d'algues microscopiques en tubes "serre" pour fabriquer du méthane servant à la cuisine et éventuellement au chauffage, ces algues facilement transformables en biocarburant, le problème de stockage pour l'hiver dès lors résolu !
    http://www.transition-energie.com/biocarburant-algues/

  • BONAN

    9/09/2016

    A l'age ou je suis aujourd'hui , 87 ans , je suis perplexe et depuis bien des années (depuis l'age de 25 ans environ )Je suis né à Tunis ce qui me faisait depuis toujours vivre aussi bien sur terre que dans la mer J'avais remarqué que certaines algues qui venaient s'échouer sur le sable s'y enlisaient s'y enterraient et se décomposaient .En faisant des chateaux de sable on creusait et l'on arrivait sur des poches de boue noire , semblable à du goudron liquide , sentant les œufs pourris.
    Depuis mon enfance jusqu'à mon départ forcé,de Tunisie,personne ne m'a jamais fourni d'explication sur la nature de cette boue. Adolescent , j'avais noté toutefois , mais sans faire rapprochement , que les algues en cours de décomposition devenaient visqueuses et "puaient" . C'est en constatant BRUTALEMENT ,en 1956, que FRANCE-SOIR avait trouvé un éditorial "LA FRANCE GRELOTTE" lorsque la première guerre "avouée" surnommée pudiquement crise au pétrole je dirai plutôt "CHANTAGE CYNIQUE PETROLIER" avait été déclarée,que le soudaineté de cet évènement brutal m'a fait prendre concience de l'importance du pétrole.J'ai compris que,cette boue noire c'était du pétrole en formation. Ce que je disais à ce sujet autour de moi n'intéressait vraiment personne .Regrettant la perte de l'Algérie du Sahara, de tous les trésors qu'il contenait inventoriés par Conrad Killian on m'a même répondu "On s'en fout,nous on a du vin"
    Vers l'âge de 75 ans j'ai fait remarquer à des amis qu'une certaine algue fragile échouée depuis 2 jours semblable à de la laitue , puait déjà terriblement . Avec les années la vulgarisation du pétrole permettait de comprendre et d'admettre que cette odeur c'était du Méthane .Et ce n'est que ces dernières années qu'on le constate et qu'on le dit ?! Je ne parviens pas à y croire .

  • J.T.

    30/07/2016

    Des ballons aériens pour stocker l'énergie solaire :
    - http://www.lefigaro.fr/sciences/2016/07/29/01008-20160729ARTFIG00289-des...

  • BONAN

    9/09/2016

    (Encore moi)L'annonce de la baisse du coût des énergies éoliennes et solaires ! quelle joie pour EDF/GDF et TOUTES LES SOCIETES parasites qui s'interposent , pour prélever des bénéfices monstrueux et immérités . Quel bonheur ; le soleil produit des photons nous les envoie gratuitement et les banques nous les font payer nous les vendent .Idem pour le vent !
    Déjà j'ai remarqué la mise en condition des citoyens sur ce sujet ,le vocabulaire mis au point "très énarque" commence à se déployer,par exemple "l'aventure énergétique doit rester une aventure collective" . Il faut faire admettre l'appropriation des photons et du vent par les banques pour qu'elles nous le vendent ! C'est une affaire fantastique pour elles ! Elles sont insatiables !
    Le plus fort ce sera leur prix de vente .Je me souviens de cette brochure publiée par EDF/GDF remise gratuitement dans les locaux EDF/GDF qui pour faire passer ses centrales atomiques ,
    annonçait que grâce à elles on paierait le Kilowatt au tiers de son prix ! Un mensonge de plus: la baisse de nos factures , on n'a rien vu !
    Il y a une façon de dire que quelqu'un se fout du monde en Arabe c'est :"il vend du vent aux navires" . Je ne pensais pas qu'un jour cela puisse devenir une réalité . Mais par la bêtise des citoyens ça deviendra une réalité .La grosse question c'est "A QUEL PRIX LES BANQUES VONT ELLES PARVENIR a NOUS VENDRE LES RAYONS DE SOLEIL et LE VENT"?

  • J.T.

    22/10/2016

    Un logiciel de simulation d'optimisation des emplacements solaires en ville (d'abord à Nantes) :
    - http://www.sciencesetavenir.fr/nature-environnement/developpement-durabl...

  • J.T.

    25/10/2016

    Les fermes solaires associées à la technologie par induction de rechargement des véhicules en bobines magnétiques intégrées dans des portions de route semble la solution la plus polyvalente au trafic de jour !
    - http://inventerdemain.lefigaro.fr/article/et-si...-je-rechargeais-ma-voi...

  • J.T.

    25/10/2016

    Imprimer soi-même ses cellules solaires pourrait devenir réalité !
    - http://inventerdemain.lefigaro.fr/article/et-si...-jimprimais-mes-propre...

  • J.T.

    25/10/2016

    Des gouttes de pluie qui font de l'électricité sur une couche de graphène recouvrant des cellules PV !
    - http://inventerdemain.lefigaro.fr/article/et-si...-meme-le-mauvais-temps...

  • back-to-top