RTFlash

RTFlash a besoin de vous pour continuer à exister !

Propulsé par HelloAsso

Les céréales complètes, un outil efficace en prévention

Deux récentes études américaines confirment qu'une consommation quotidienne de céréales complètes permet de vivre plus longtemps. Ces aliments permettraient non seulement de diminuer de façon notable les risques liés aux maladies cardio-vasculaires, respiratoires et infectieuses mais réduiraient également les risques liés aux cancers et diabètes.

Selon ces travaux, la consommation de 90 grammes de grains entiers chaque jour réduit le risque de mortalité, toutes causes confondues, de 17 %. Les seconds travaux, basés eux sur 14 études et près de 790.000 participants, ont confirmé ce chiffre. Selon leurs conclusions publiées sur l'édition en ligne de la revue Circulation au mois de mai, un consommateur quotidien de céréales complètes diminue le risque de mort, toutes causes confondues, de 16 %.

Ces résultats viennent confirmer de précédentes recherches, qui avaient déjà prouvé que les céréales complètes réduisaient les risques de développement de maladies cardio-vasculaires comme le diabète. Si les céréales complètes, comme l'avoine, le riz, le seigle, l'orge et le sarrasin par exemple, doivent avoir la priorité dans notre assiette, c'est tout simplement parce qu'elles sont nettement plus intéressantes pour l'organisme que les céréales raffinées.

Cet effet protecteur des céréales complètes s'expliquerait par la composition de ces aliments: d'abord, le son riche en fibres qui favorisent notamment la satiété et le transit et riche en anti-oxydants qui contrent les radicaux libres présents dans le corps et responsables du vieillissement de nos cellules. Il contient également des vitamines B et bon nombre de minéraux tels que le zinc, le fer, le cuivre et le magnésium, rempart face à la fatigue et le stress.

Ensuite, le germe à l'intérieur du grain renferme des vitamines E, qui protègent le système nerveux et des vitamins B, des anti-oxydants et des nutriments indispensables au corps pour conserver les apports nutritionnels des autres aliments ingérés. 

Articlez rédigé par Georges Simmonds pour RT Flash

BMJ

Noter cet article :

 

Vous serez certainement intéressé par ces articles :

Recommander cet article :

  • Jack Teste-Sert

    28/07/2016

    Peut-on élucider ainsi la cause "inexpliquée" de la disparition de Neandertal (par baisse immunitaire et autres),au profit d'Homo sapiens, le premier cultivateur ?

    Pourquoi les américains, et tous ceux qui prétendent ainsi aller dans le sens du "pro-graisse"... reviennent-ils à tant de consommations carnées, grasses, sucrées !§!

    Seraient-ce des réincarnations de néandertaliens cosmiques refoulés ?

    L'éducation statique des enfants est fausse, artificielle, menteuse à la base, quand à finir assis et enfermés en ville à vie ! Admettrons-nous le une fois pour tous et de faire des éducations saines qui tiennent, sans recherche de mécaniques robotisées "salves-actes-tristes" ?

    Un sahélien obligé à de la marche en masse pour aller aux champs et au puits, y suant abondamment pour se libérer de ses toxines ne cherchera jamais à faire extrémiste, car il sait qu'il a le vrai facilement accessible en son corps cellulaire joyeux...!§!

  • back-to-top