RTFlash

Vivant

Des cellules sénescentes associées à la démence

On savait déjà que le vieillissement des cellules, appelé sénescence cellulaire, est déjà lié au processus général du vieillissement et au développement de maladies comme le cancer. Mais les travaux réalisés sur des souris par le Docteur Darren Baker et ses collègues de la clinique Mayo de Rochester, aux États-Unis, sont les premiers à montrer que la sénescence cellulaire est directement liée à la neurodégénérescence associée à la démence.

Ces chercheurs ont aussi montré que le fait de retirer ces cellules prévient les dommages au cerveau associés à la maladie d'Alzheimer et aux autres formes de démences. Ils estiment que ces nouvelles connaissances représentent, en théorie du moins, une nouvelle façon de s’attaquer à ces maladies neurodégénératives.

L’équipe du Docteur Baker a utilisé un modèle qui imite, chez la souris, certains aspects de la maladie d'Alzheimer. Ainsi, lorsque les cellules sénescentes ont été enlevées, les chercheurs ont constaté que les rongeurs malades conservaient leur capacité de former des souvenirs, que les signes d'inflammation disparaissaient et que les bêtes ne développaient pas d'enchevêtrements.

Les auteurs de ces travaux rapportent également qu'une intervention pharmacologique qui élimine les cellules sénescentes module aussi l'agglutination des protéines tau. L’équipe a aussi observé au microscope que deux types de cellules (les microglies et les astrocytes) devenaient sénescentes dans le cerveau vieillissant.

Article rédigé par Georges Simmonds pour RT Flash

Nature

Noter cet article :

 

Vous serez certainement intéressé par ces articles :

Recommander cet article :

Poster un nouveau commentaire

back-to-top