RTFlash

Vivant

Des cellules humaines mortes de soif ramenées à la vie

Des cellules humaines déshydratées ont été ramenées à la vie huit jours plus tard par une équipe de chercheurs du centre de Virginia Biotech (Etats-Unis).Malcom Potts et son collègue David Helm ont étudié une cyanobactérie nommée Nostoc commune, qui peut survivre à des conditions de sécheresse longue et intense. Les cyanobactéries sont des bactéries capables de faire leur propre photosynthèse. La Nostoc commune se protège du manque d'eau en créant autour d'elle une sorte de cocon à base de glycane. Le glycane protège les membranes cellulaires et lutte contre la déshydratation de la cellule. Normalement, les cellules humaines meurent au bout de quelques secondes dans un milieu sans eau. Potts et Helm ont purifié le glycane de cette cyanobactérie afin de l'utiliser pour protéger des cellules de reins humains. Les cellules ainsi protégées sont restée à température ambiante dans un milieu sans eau. Puis au bout de huit jours, ils ont réhydraté les cellules, dont la moitié a survécu. Elles ont d'ailleurs rapidement recommencé leur cycle de division. Une expérience du même type avait permis en février 2000 à Fred Levine, de l'Université de San Diego en Californie, de maintenir en vie des cellules humaines génétiquement modifiées dans un milieu déshydraté pendant 5 jours. Si elle est vraiment efficace, cette technique pourrait révolutionner le domaine médical. En effet, le sang pour les transfusions pourrait être stocké sur des périodes plus longues que les deux mois actuels. D'autre part, elle pourrait faciliter la distribution de vaccins et d'anticorps dans les pays en voie de développement.

Spectrum( lettre de l'Université de Virginie) :

http://vtopus.cs.vt.edu/%7Eheath/MURI/MURI_spectrum.html

Virginia Tech Center : http://vigen.biochem.vt.edu/

Noter cet article :

 

Vous serez certainement intéressé par ces articles :

Recommander cet article :

Poster un nouveau commentaire

back-to-top