RTFlash

RTFlash a besoin de vous pour continuer à exister !

Propulsé par HelloAsso

Vivant

Le cancer laisse sa signature sur l'ADN…

Selon une étude réalisée par des chercheurs américains de l'Université Johns Hopkins Medicine, un cancer laisse une signature révélatrice sur l'épigénome. Cette trace se présente sous la forme d'altérations chimiques sur certains gènes, liées au développement d’une tumeur. Ces travaux présentés dans la revue Genome Medicine, confirment le rôle de l’épigénétique dans de nombreuses maladies.

Les modifications observées par les scientifiques portent sur des groupes méthyles attachés à l'ADN, qui vont contribuer à déterminer l’activité ou non des gènes et finalement, le comportement de la cellule. Ces marques épigénétiques sur l'ADN sont réversibles et forment l'épigénome.

Cette équipe dirigée par le Docteur Andrew Feinberg avait déjà identifié, dès 1983, une méthylation anormale dans certains cancers mais ce n'est que récemment que la recherche a pu disposer des outils nécessaires pour les identifier précisément. Ces modifications épigénétiques se produisent au tout début de la formation des tumeurs et semblent permettre aux cellules malignes de se développer en désactivant certains de leurs gènes. Cette empreinte caractéristique pourrait devenir un biomarqueur intéressant pour le dépistage précoce et le traitement préventif des cancers.

Article rédigé par Georges Simmonds pour RT Flash

Genome Medicine

Noter cet article :

 

Vous serez certainement intéressé par ces articles :

Recommander cet article :

back-to-top